Le jardin fleurit

Il suffisait que nous partions quelques jours pour le Centre canadien (Ottawa et Montréal) pour que, pendant notre absence, le jardin explosât de couleurs et que nous revinssions à un spectacle navrant (le gazon si haut qu’il aurait fallu une moissonneuse-batteuse pour en venir à bout) et réjouissant (les fleurs en pleine éclosion). Ici, la pivoine près du patio, qui s’en donne à cœur-joie. Depuis, plusieurs autres boutons ont éclos au milieu des iris.

J’ai plusieurs bouquets d’iris qui ouvrent sur une période d’un mois, selon l’ensoleillement de la plate-bande où ils se trouvent. Ceux près du patio bénéficient du meilleur ensoleillement possible, d’où un fleurissement hâtif (toutes proportions gardées).

Les ancolies ne se contiennent plus… et laissent éclater leur beauté bleutée tout près de coquelicots sauvages qui poussent comme ça… un peu partout.

C’est jaune comme les pissenlits, mais c’est nettement mieux, tout de même! Bon. Les plus observateurs d’entre vous auront constaté que les mauvaises herbes s’en donnent elles aussi à cœur-joie, d’où besoin d’intervenir. Je vais aller faire un tour… enfin, plusieurs, et nettoyer tout ça!

About these ads

10 réflexions au sujet de « Le jardin fleurit »

  1. C’est beau ! Coloré et raffiné comme ton maniement du Subjonctif ! ;-)
    Enfin , vous avez un Printemps !!!
    De par chez nous , il s’est excusé , pas sûr que l’Eté compense ….? !!!

  2. Ah! Merci. On espère ici que la pluie cesse un peu… afin de jouir de l’été qui commence.

  3. Magnifique jardin :) Tu as de la chance d’avoir tant de magnifiques iris, les miens font la grève! Et ici, la plus s’est arrêtée ce matin, mais le vent est terrible!!!

  4. Dr. CaSo, les iris se portent à merveille… surtout qu’ils sont en pleine terre. Et nous avons aussi eu de violentes bourrasques ce matin, ce qui m’a vu sortir d’urgence pour aller tuteurer les longues tiges de mes delphiniums.
    Olivier et Patton, j’ignore si c’est le nom correct, mais ils poussent comme des mauvaises herbes et sont soit jaunes, soit orange.

  5. Ce sont des escholtzia, lesquelles appartiennent à la famille des papavéracées comme le coquelicot. Le vrai nom est escholtzia californica et ça m’étonne beaucoup que Patton ne connaisse pas car pour ce qui est de californiquer, on peut généralement lui faire confiance.

  6. J’ai californiqué à Hong Kong , mais avec une Potentille Pubérulente bien jaune .
    La ressemblance est étrange .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s