Curiosité

Vu samedi, pendant une promenade vespérale et digestive après la pièce de théâtre et le souper qui s’ensuivit, cette église de l’Église des Saints du Dernier Jour (Mormons) sur l’avenue Whyte. Ce n’était pas la première fois que je la voyais. Et en un certain sens, elle n’est pas tout à fait typique des bâtiments de cette dénomination, du moins dans le style architectural. L’élégance y est… car les Mormons ont un certain goût pour le monumental classicisant d’inspiration Art-déco qui n’est pas déplaisant à l’œil. J’en prends pour exemple le Temple de Cardston, vu à l’été 2009.

Mais cette fois, ce qui m’a frappé, c’est l’objet de pierre qui coiffe le fronton de la porte (cliquez sur l’image pour voir un agrandissement en encart). Est-ce que les Mormons affectionnent particulièrement les rouleaux à pâtisserie? Ou cela a-t-il une fonction autre que décorative qui m’échappe? Quelqu’un peut-il éclairer ma lanterne?

Cardston Alberta Temple

Cardston Alberta Temple

L’édifice le plus imposant de Cardston — et de loin — est le Cardston Alberta Temple, de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (ÉJCSDJ ou Mormons). Il se dresse aujourd’hui au milieu du village (mais en retrait de son centre historique). Cette construction au style inspiré entre autres par l’architecture de Frank Lloyd Wright, a été érigée entre 1913 et 1923. De 1988 à 1991, son entrée a été rénovée dans le même style, mais avec des matériaux préfabriqués plutôt que de la pierre taillée. L’édifice a été classé comme monument historique parce qu’il s’agit non seulement du premier Temple de l’ÉJCSDJ hors des États-Unis (et donc leur premier au Canada aussi), mais parce qu’il s’agissait du premier édifice à l’architecture résolument moderne en Alberta.

Façade Cardston Alberta Temple

On ne peut pas visiter le Temple, à moins d’être un membre in good standing de l’ÉJCSDJ. Néanmoins, les visiteurs peuvent accéder à un centre d’accueil qui se trouve à gauche de l’entrée. J’y suis allé, intrigué par l’architecture, par l’histoire de cet édifice, et aussi par le fait, que juste devant le Temple, de l’autre côté de la rue, on trouve ceci:

Église Cardston

Une église de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Ne connaissant pas grand-chose de la théologie et des pratiques des Mormons, j’étais franchement intrigué.

J’ai été accueilli chaleureusement. On m’a fait visionner un DVD sur la construction du Temple, avec commentaires fournis par la responsable de l’accueil. Par la suite, elle s’est prêtée à mes questions. Non, je n’avais nullement l’intention de la coincer, mais de mieux comprendre.

Le Temple remplit une fonction fort différente de l’église qui se trouve de l’autre côté de la rue (et à divers endroits dans la région, car les membres de l’ÉJCSDJ sont très nombreux dans la région et ça se comprend). En fait, ils ont un don pour l’architecture religieuse dont bien des architectes d’églises catholiques feraient bien de s’inspirer, mais là, je diverge. L’église, c’est là où ils se rassemblent le dimanche pour célébrer le Seigneur. Le Temple, c’est en quelque sorte un édifice administratif, réservé à une certaine élite.

Au Temple, il y a bien certaines cérémonies religieuses, mais elles sont bien particulières. Il s’agit entre autres du baptême des ancêtres, qui vise à réunir tous les membres d’une famille dans l’Au-delà, ce qui explique l’entreprise généalogique extraordinaire que mène l’ÉJCSDJ. C’est aussi dans le Temple que se déroulent les cérémonies de «mariage pour l’éternité», qui permettent d’assurer l’union de conjoints dans l’au-delà, pourvu qu’ils soient en «état de grâce». Évidemment, ça soulève la question du divorce et des familles séparées, car le divorce existe aussi chez les Mormons. Là, disons que sans avoir voulu coincer ma guide, elle n’avait pas de réponse satisfaisante autre que: «Dieu s’arrange avec ça».

En plus de permettre certaines cérémoines religieuses, le Temple est l’endroit où tout le travail généalogique s’effectue. Il s’agit en quelque sorte d’un édifice à bureaux avec une fonction sacramentelle. La structure rappelle celle du Temple d’Israël au temps du judaïsme avant sa destruction en 70 ap. J.C. D’ailleurs, à l’intérieur, on retrouve un bassin construit selon la description de la «Mer de bronze» que l’on trouve au premier Livre des Rois (7 : 23-26).

Contrairement à plusieurs Temples de l’ÉJCSDJ qui sont couronnés par une statue dorée de l’Ange Moroni (celui qui se trouve à Longueuil, en bordure de la route 132, par exemple), celui de Cardston porte en son sommet une lumière si brillante qu’elle sert de repère aux pilotes aterrissant à l’aéroport de Lethbridge (voir la galerie de photos).

Cardston temple up close