Crossiron Mills: Art commercial

Crossironart1Lors de la publication mon article récent (et fort critique) sur le centre d’achats Crossiron Mills, je n’avais pas osé prendre de photos, surtout à l’intérieur; il y a toujours des gardiens de sécurité pour vous accoster et vous rappeler qu’ils ne veulent pas que l’on prenne de photos. Lors d’un passage récent et près de l’heure de fermeture, j’ai osé. Je vous propose donc quelques vues du centre d’achats.

CrossironBassPro La photo ci-haut, illustre le premier magasin à avoir ouvert ses portes dans le mail alors encore incomplet. Il s’agit d’un magasin particulier, dont l’aménagement intérieur est assez exceptionnel et vise clairement à créer une ambiance propice à inspirer les acheteurs.

CrossironBassProIntOn aime ou pas… personnellement, ce n’est pas trop mon genre, surtout l’emphase mise sur la chasse plutôt que le plein-air. Je n’ai cependant pas pu m’empêcher de sourire en lisant l’inscription sur le linteau de la porte d’entrée: «Bienvenue pêcheurs, chasseurs, et autres menteurs».

CrossironBassProEntObservons donc les œuvres monumentales qui indiquent les cinq autres entrées du centre d’achats, chacune correspondant (parfois vaguement) au thème des «quartiers» auxquels ils mènent.

Crossiron1fashionOn devine qu’il s’agit là de l’entrée du quartier de la mode, encore que je trouve le choix vaguement sexiste… comme si la mode n’était que féminine; aurait-il coûté beaucoup plus cher d’avoir deux figures?

Crossiron2WesternL’entrée centrale de la façade ouest (du côté de l’autoroute) et qui est en quelque sorte l’entrée «principale» de ce côté: le quartier «ranch».

Crossiron3ResourcesPlus au nord, on trouve l’entrée du quartier dit des ressources.

Crossiron4FossilsSur la face est du centre d’achats, il y a deux entrées (celle du quartier des spectacles est en construction). Celle-ci, vue de l’intérieur (le centre d’achats allait fermer) représente vaguement une cage thoracique… et marque l’entrée du quartier des fossiles.

Crossiron6sportEnfin, la porte numéro six donne accès au quartier des sports. Pratique pour se retrouver, ces représentations monumentales donnent également une certaine identité au centre d’achats. À l’intérieur, le décor reprend aussi des thèmes propres à chacun des quartiers. Je vous présente quelques œuvres choisies; à vous de deviner où elles se trouvent!

Crossironart2 Crossironart3 Crossironart4 Crossironart5 Crossironart6 Crossironart7 Crossironart8 Crossironart9

Il s’agit là moins d’une réalisation artistique que d’une machine interactive pour démontrer le fonctionnement d’un puits de pétrole.

Crossironart10 Crossironart11 Crossironart12Ce faux bloc de glace contenant un consommateur de café est un drôle de commentaire dont on ne sait pas s’il se veut satirique à propos de la société de consommation (pas plus que l’empilade de compressions plus haut). Fait à noter, aucune des réalisations artistiques n’est signée et il n’y a pas de plaques explicatives.

CrossironFoodCourtEnfin, la foire alimentaire existante, fort animée aux heures d’affluence; un peu moins une minute après la fermeture officielle du mail (à 21 heures).

 

 

Quand on a la dalle…

BoardwalkCe n’est pas dans mes habitudes, mais quand on a faim, qu’il se fait tard, qu’on a parcouru deux centres d’achats avec sa belle-famille et qu’on a les pattes en compote, il faut parfois tout simplement manger quelque chose de rapide et d’énergétique. Du fastefoude, quoi!

Boardwalk1Ce restaurant appartient à une chaîne étatsunienne dont l’étendue au Canada se limite pour l’instant à quelques succursales en Alberta, en fait, à Calgary et dans sa région immédiate:

Image tirée du site corporatif de Boardwalk. Cliquez sur l'image pour y accéder.
Image tirée du site corporatif de Boardwalk. Cliquez sur l’image pour y accéder.

Boardwalk2Comme c’est le cas pour plusieurs chaînes récentes, on trouve près de l’entrée un panneau racontant l’histoire de cette chaîne qui a connu ses débuts au Maryland il y a 35 ans.

Boardwalk1

Le décor, bien que simple, est soigné et le service attentionné. Les burgers valent vraiment le détour, autant pour le pain que pour la viande. Les rondelles d’oignons étaient vraiment délicieuses: croustillantes à souhait et pas excessivement grasses. Nous y retournerons probablement si nous sommes dans le coin.

Des nouvelles???

TDICette photo, prise peu après la prise de possession de Clio en juin 2011, montre clairement qu’elle fait partie des onze millions de véhicules sur lesquels Volkswagen a installé un logiciel tricheur qui lui permet de passer avec succès les tests d’émissions tout en émettant, en usage normal, une quantité de polluants très supérieure aux normes nord-américaines. C’est assez malheureux et, même si les émissions prétendument réduites n’étaient par le principal motif de l’achat de ce véhicule (nous en apprécions toujours l’économie de carburant), cela reste préoccupant.

GrilleEn tant que propriétaire d’un véhicule sujet au rappel, je me tiens au courant des développements du dossier. Nous avons déjà reçu, en janvier, le premier élément du programme de compensation, soit deux cartes de crédit prépayées, l’une, de 500$ à utiliser exclusivement chez un concessionnaire Volkswagen et une autre du même montant, qui pouvait être utilisée n’importe où. Il nous reste encore un peu de crédit sur la carte concessionnaire, qui servira bientôt lors du prochain entretien régulier. L’autre carte a surtout servi à acheter de l’épicerie en février, au moment où l’argent se faisait rare…

Le 21 juin était la date butoir fixée par un tribunal californien pour le règlement définitif du litige qui oppose l’administration environnementale de cet état (à l’origine du scandale) et Volkswagen. Cette date a été repoussée à aujourd’hui, et nous devions alors aussi savoir ce qu’il adviendrait de la portion canadienne du règlement du litige. Toutefois, un nouveau délai a été accordé au Canada, jusqu’au 26 juillet prochain. Il faudrait donc attendre pour savoir si nous bénéficierons d’un règlement semblable à celui au sud de la frontière (ce qui est assez probable). Les rumeurs font état d’une compensation financière, ainsi que du choix du rachat du véhicule à sa valeur en septembre 2015 (avant l’éclatement du scandale) ou sa réparation gratuite pour le mettre au norme. C’est dans ce dernier cas que le bât blesse, car nous ne savons toujours pas en quoi cette réparation consistera et l’impact qu’elle aura sur la performance et l’économie d’essence du véhicule. Nous sommes donc toujours en suspens; cette mise à jour a été affichée sur Fesse-de-Bouc (cliquez sur l’image pour accéder au document en lien):

VWTDIJ’ai aussi reçu ce message par courriel aujourd’hui. Je le recopie ici pour le bénéfice de lecteurs canadiens qui pourraient être propriétaires de véhicules affectés mais qui ne se seraient pas inscrits sur le site canadien de Volkswagen:

AVIS : COMPTE-RENDU CONCERNANT LES ACTIONS COLLECTIVES NATIONALES PROPOSÉES RELATIVEMENT À LA CERTIFICATION ET LA CONFORMITÉ DES ÉMISSIONS DES VÉHICULES DIESEL VOLKSWAGEN ET AUDI POUR LES MODÈLES DES ANNÉES 2009 À 2016

Veuillez lire attentivement le présent avis.

Compte-rendu des procédures canadiennes

Parmi un nombre de procédures intentées à travers le Canada, le 22 octobre 2015, une action collective pancanadienne a été déposée en Ontario et le 22 septembre 2015, une action collective québécoise a été déposée au Québec, toutes deux alléguant que certaines compagnies Volkswagen et Audi (les «défenderesses Volkswagen et Audi») ont fabriqué et/ou installé des dispositifs de contrôle d’émissions, y incluant un dispositif de mise en échec dans certains véhicules Volkswagen et Audi équipés de moteur diesel (les «actions collectives»). Des juges de gestion de l’instance de la Cour Supérieure de l’Ontario et de la Cour Supérieure du Québec ont été nommés dans les actions collectives (les «Tribunaux»).

Les véhicules concernés

Dans ces actions collectives, les demandeurs demandent des mesures correctives et compensatoires concernant tous les véhicules affectés dans toutes les provinces et territoires du Canada. Les véhicules concernés sont les suivants:

Modèle diesel Année-modèle (inclusivement)
Volkswagen Jetta 2009-2015
Volkswagen Jetta Wagon 2009
Volkswagen Golf 2010-2013, 2015
Volkswagen Passat 2012-2015
Volkswagen Beetle 2013-2015
Volkswagen Golf Wagon 2010-2014
Volkswagen Golf Sportwagon 2015
Audi A3 2010-2013, 2015
Audi A6, A7, A8, Q5 2014-2016
Audi Q7 2009-2015
Volkswagen Touareg 2009-2016

Vous avez reçu cet avis puisque que vous êtes ou avez déjà été propriétaire ou locataire d’un véhicule affecté, ou parce que vous avez exprimé un intérêt dans les actions collectives. Le fait d’avoir reçu cet avis ne signifie pas que vous êtes un membre du groupe.

Négociations

Les demandeurs et les défenderesses Volkswagen et Audi (les «Parties») sont en discussions relativement à un règlement potentiel et des mesures correctives et compensatoires relatives aux véhicules concernés au Canada.

Le ou avant le 29 juillet 2016, les Tribunaux recevront un compte rendu des discussions de règlement.

Rien n’est requis de votre part à ce moment-ci et vous n’avez pas besoin d’engager un avocat.

Si les parties concluent un règlement, les conditions du règlement seront rendues publiques et un avis du règlement sera fourni. Dans l’éventualité d’un règlement, le groupe sera défini et les membres du groupe auront l’occasion de s’objecter au règlement, de même que de s’exclure du règlement.

Pour obtenir plus d’information

Si vous avez des questions concernant l’état des actions collectives dans lesquelles ces négociations ont présentement lieux, veuillez visiter: volkswagenclassaction.com (pour toutes les provinces sauf le Québec) ou recourscollectif.info (résidents du Québec seulement). Pour de plus amples informations concernant comment les défenderesses Volkswagen et Audi ont répondu aux allégations des actions collectives, veuillez consulter www.vwemissionsinfo.ca ou www.audiemissionsinformation.ca.

Compte rendu des procédures aux États-Unis

Des actions collectives similaires ont été déposées aux États-Unis, et une consolidation de ces litiges dans divers districts («MDL») est en cours devant un tribunal fédéral à San Francisco. Dans le MDL, le comité de coordination des demandeurs ainsi que certaines des défenderesses Volkswagen et Audi ont demandé l’approbation préliminaire du tribunal d’un règlement d’une action collective pour les véhicules concernés aux États-Unis équipés de moteurs 2 litres.

Les conditions de ce règlement se retrouvent sur le site web du tribunal américain au www.cand.uscourts.gov/crb/vwmdl. Une audition pour déterminer si la cour fédérale des États-Unis approuvera préliminairement l’action collective américaine est prévue pour le 26 juillet 2016.

LA PUBLICATION DU PRÉSENT AVIS A ÉTÉ APPROUVÉE PAR LA COUR SUPÉRIEURE DE L’ONTARIO

Pizza!

PizzaIl y a quelques jours, nous nous sommes préparé une petite pizza avec les ingrédients que nous avions à portée de mains… surtout, j’avais acheté quelques jours auparavant, deux poulets rôtis dont la viande ne demandait qu’à être utilisée. J’ai déjà publié une recette (en fait, deux) de pizza au poulet; celle-ci est différente surtout par la sauce.

Comme j’avais préparé du bouillon avec les carcasses desdits poulets, il n’y avait rien de plus simple que de préparer une onctueuse sauce béchamel aux champignons pour servir de base sur laquelle les autres garnitures allaient être déposées. Pour ce faire ,j’ai haché des champignons, des oignons et de l’ail que j’ai fait revenir dans du beurre avant d’y ajouter un peu plus de beurre et de la farine pour en faire un roux qui a servi à épaissir le bouillon pour en faire de la sauce. J’ai assaisonné avec un peu de moutarde. Quelques cuillèrées de cette sauce sur la pâte (foccacia, du commerce) ont fait merveille. Il suffisait d’ajouter les autres ingrédients:

  • Des morceaux de poulet déjà cuits
  • Des tranches fines de champignons revenus dans le beurre avec de l’ail
  • Des asperges fraîches
  • Des tranches de poivron rouge
  • Et, bien entendu, un savant mélange de mozzarella et de parmesan râpés.

On enfourne une quinzaine de minutes au four préchauffé à 425°F (210°C), puis on déguste.

Trotte-menu

Trottoirs1Il n’y a pas si longtemps, je vous parlais des marques laissées sur les trottoirs par leurs constructeurs. Ces deux marques se trouvent tout près de chez moi et montrent à quel point les bétons des années cinquante et soixante ont bien tenu le temps… Nous avons déjà rencontré la firme Burns & Dutton, mais c’est la marque du haut qui m’intéresse ici:

Trottoirs2Cela dit: «General Conc[rete] Al[ber]ta Ltd, 1955». Ces marques ovales sont présentes à plusieurs endroits sur ces trottoirs plus anciens, mais elles sont rarement lisibles. On remarque aussi qu’à l’époque, plutôt que de brosser la surface du béton avec un balai en guise de finition, on appliquait plutôt un matériau (une toile?) qui laissait un motif à picots. Cela distingue d’ailleurs ces trottoirs plus anciens.

Trottoirs7J’avais omis cette marque, datant de l’année dernière, et que l’on retrouve sur notre rue (où pourtant le plus gros du travail a été réalisé par Olds Concrete). Il s’agit bien entendu du travail réalisé directement par les cols bleus de la Ville de Red Deer. Ce qui m’intrigue, toutefois, c’est la signification de ce «D» que l’on retrouve un peu partout et sans que cela corresponde à un quelconque constructeur en particulier.

Trottoirs5S’agissant de remplacements de sections de trottoirs, il se trouve parfois des anomalies intéressantes (même si elles doivent être plutôt enbêtantes pour les fauteuils roulants): les trottoirs anciens étaient construits selon des standards de largeur moindre et il arrive que l’on retrouve ces sections de largeurs différentes lorsque des sections neuves (et plus larges) ont par la suite été ajoutées. On se demande d’ailleurs pourquoi on n’en a pas profité pour remplacer le trottoir en entier… sinon pour des questions purement budgétaires.

Trottoirs6D’ailleurs, la sagesse de ces décisions me laisse plutôt perplexe en regardant ce dont a l’air le trottoir sur notre rue depuis l’année dernière: les sections neuves sont visiblement plus pâles; il reste toujours des sections des années 1950, ainsi que d’autres qui ont reconstruites plus tard (probablement dans les années 1990). Il ne semble pas y avoir de logique précise qui a mené la décision quant aux sections à remplacer non plus. Mais je ne suis pas un expert… donc qui suis-je pour me prononcer.

Trottoirs3Enfin, toujours dans mon quartier, on constate combien la politique de remplacement à la pièce mène à des contradictions. Il y a quelques années, la Ville a décidé de corriger une anomalie que l’on retrouve à plusieurs endroits et qui s’applique surtout à des trottoirs construits à une époque où l’on ne s’inquiétait pas d’accessibilité: ces coins de rue où il n’y a pas de bateau, permettant de monter plus facilement sur le trottoir à partir de la rue:

Trottoirs4Cette section a été remplacée pour ajouter le bateau. Ce n’est pas le cas du coin de rue en face, que l’on peut voir sur la photo précédente. Comme quoi notre ville a encore beaucoup de chemin à parcourir en matière d’accessibilité.

AGA!

AGAACFARD2016C’était hier l’assemblée générale annuelle de l’ACFA régionale de Red Deer. Nous n’étions pas nombreux, mais nous avons pu en savoir davantage sur l’ensemble des activités qui ont eu lieu durant l’année écoulée, et surtout en apprendre sur les projets pour l’année à venir. Le toujours dynamique directeur Bruno Collet (assis à gauche à la table) a plein de projets d’activités pour les francophones de la région de tous âges.

Comme certains lecteurs le savent, j’ai moi-même été conseiller régional pour l’ACFA de 2008 à 2011, puis membre du conseil d’administration provincial de 2011 à 2015. J’ai choisi de ne pas me représenter afin de me consacrer à d’autres projets, notamment la Société historique francophone de l’Alberta. Ceci dit, je demeure intéressé au plus haut point par ce qui se fait localement, surtout si je peux éventuellement y contribuer.

ACFARD2016Les organisateurs avaient eu la brillante idée d’organiser l’AGA en marge des festivités de la Saint-Jean-Baptiste locale, qui a attiré un bon nombre de participants. Ici, la pause souper était en marche et les festivités pas encore vraiment commencées.

ACFARD bouffeLa nourriture abondante se préparait juste à l’extérieur de Festival Hall, l’endroit où avait lieu la fête. Au barbecue: Charles et Nicole Leclair, fiers franco-albertains originaires du Manitoba, et propriétaires du restaurant ABC Country local.

ACFARD Les LeclairLeur engagement dans la communauté francophone locale ne se dément pas: ils répondent toujours présents!

La saison des orages

ÉlagueurCet après-midi, pendant que je m’affairais au jardin, nos voisins de l’autre côté de la ruelle avaient la visite d’une équipe d’élagueurs, qui enlevait l’immense arbre qui se trouvait au centre de leur cour arrière. Je parle bien à l’imparfait, car cet arbre, qui avait deux troncs principaux divisés près du sol, s’est à moitié effondré hier soir, démolissant la clôture séparant cette propriété et celle à l’est. Je n’ai pas eu la présence d’esprit de photographier l’arbre écrasé, mais j’ai pris ce petit cliché de l’un des ouvriers qui achevait l’ouvrage.

Nuages orageHier soir, c’est ça qui nous est arrivé au-dessus de la tête. Pas un orage particulièrement fort ou prolongé, mais qui semble avoir provoqué des nuages en entonnoir dans la région. Pas de tornade ou de grêle ici, mais beaucoup de pluie et des vents assez forts… d’où un arbre en moins.