Perspectives étudiantes II

[Perspectives étudiantes I]

Je suis vanné!

Pendant toute cette journée, les étudiant(e)s nous en ont encore mis plein la vue avec leurs projets. D’un exposé sur l’homosexualité latente dans le roman Frankenstein de Mary Shelley, qui a suscité un bel échange dans l’auditoire, à un autre sur le mouvement de la déesse dans la mouvance féministe radicale, nous avons eu droit à des travaux de grande qualité. Il y avait de plus de nombreuses affiches d’étudiants en psychologie, qui montraient l’étendue de leurs recherches. Un exposé a pris la forme d’un sketch… réussi au point de vue de la forme, mais plutôt difficile à saisir au point de vue de l’argument que les présentatrices tentaient de démontrer. En tant que modérateur, je n’ai eu à sévir qu’une fois à l’endroit d’une présentatrice… et j’ai eu droit aux huées d’un auditoire profondément absorbé par son brillant exposé du problème des quintuplées Dionne. Mais le temps pressait! J’ai hâte de lire le travail en question, qui me sera remis dans le cours d’histoire du Canada. Si certains étudiants montraient qu’ils avaient encore un bout de chemin à faire, la plupart ont fait preuve d’un niveau de préparation impressionnant. Les commentaires et questions étaient constructifs et encourageants.

Nous avons aussi pu échanger plus librement entre certaines séances et lors du dîner, ce qui m’aura permis de connaître d’autres étudiants. Cependant, à 17 h, j’avais hâte de partir… fatigué qu’il est, le «vieux» (un étudiant qui nous a présenté les résultats d’une observation participante de personnes dans des centres d’achats considérait «vieux» tous ceux qui paraissaient avoir plus de 30 ans!).

Dans un tout autre ordre d’idées, on nous annonce une hécatombe pour cette nuit: 5 à 10 centimètres de neige! (oui, je suis ironique…) Et elle avait presque fini de fondre dans la cour arrière. Que va-t-on faire?!?! Quant à vous tous qui demeurez dans le sud québécois et ontarien, assurez-vous de faire déneiger vos toits!

Publicités