Le foyer extérieur transformé

Comme plusieurs maisons de Red Deer, la mienne était équipée d’un fire pit, que j’appellerais en français un foyer extérieur, même si cette expression pourrait susciter d’autres images dans l’esprit de certains lecteurs. Personnellement, faire du feu à l’extérieur n’est pas exactement une façon de passer ses soirées qui m’attire beaucoup. Bien sûr, si je recevais des amis pour une soirée, cela pourrait être agréable. D’ailleurs, il est déjà prévu que lorsque mon amie la parachutiste d’un jour aura finalement soutenu sa thèse de doctorat après une longue et tortueuse procédure où les embêtements ne lui ont pas manqué, nous allons organiser un brûlage cérémoniel des documents préparatoires dans ce foyer extérieur. Mais entretemps, cet amas de blocs de béton ne sert à rien sinon de cachette occasionnelle à des félidés en mal d’émotions fortes.

Pendant que je préparais mes plates-bandes, hier, il m’est venu l’idée de remplir le fire pit pour le transformer en une plate-bande originale. Cependant, je ne voudrais pas m’empêcher de m’en servir à jamais. Une petite visite chez Canadian Tire a résolu le problème: il suffit de doubler le foyer d’un pot de la bonne grandeur!

Une fois les bûches enlevées, le pot entre très bien dans le «puits», déposé sur la grille qui s’y trouve. Au fond du pot, on dépose quelques cailloux pour aider le drainage et on remplit de terreau.

Je pensais y mettre de la menthe, que je ne sais pas trop où semer présentement parce que je ne veux pas avoir de la menthe partout! Cependant, j’ai plutôt décidé d’y mettre les deux plants de tomates destinés à croître dans un pot qu’un collègue m’a donné. J’en ai quatre autres plantés en pleine terre dans le potager. Quand les tomates pousseront, elles donneront du volume à l’ensemble, qui ne devrait pas être désagréable au regard.

Le foyer peut toujours resservir à sa fonction première en enlevant le pot le temps d’y faire brûler quelques bûches et, qui sait, des documents de recherche dont la combustion devrait être cathartique! Je n’ai pas encore pris de décision à long terme et cette solution devrait au moins le rendre plus agréable au regard.

Publicités

4 commentaires sur « Le foyer extérieur transformé »

  1. Fort astucieuse idée. Mais lorsque je te visiterai, j’aimerais jaser, au coin du feu avec toi.

  2. C’est d’ailleurs pour ça que, pour l’instant du moins, j’ai décidé de le garder potentiellement fonctionnel comme foyer.

    Ça fait étrange de pouvoir faire du feu à l’extérieur… à plusieurs endroits, c’est rigoureusement interdit (ici, ce l’est à certaines périodes de sécheresse).

  3. Merci. En tout cas, ça va moins avoir l’air d’un semblant de dépotoir abandonné quand ça ne sert pas à faire du feu!

Les commentaires sont fermés.