Nouveau mobilier: ce n’était pas des blagues!

«Ils» ont tenu leur promesse! Ce matin (bon… midi), quand je suis arrivé au collège, mon ancien mobilier, que l’on peut voir ci-haut, avait été remplacé par ce que l’on voit ci-dessous:

Je vous rappelle que tout ceci a commencé à cause d’une chaise de travail mal foutue qui me donnait des maux de dos. On m’avait donné une chaise de remplacement (celle que l’on voit sur la photo du haut) en attendant la chaise ergonomique qui m’est arrivée ce matin (la bleue). La demande pour une nouvelle chaise a été faite en octobre dernier… et a entraîné une demande de nouveau «poste de travail» (le bureau). Bon…

Remarquez que ça améliore beaucoup les choses, parce que je n’ai plus le dos tourné à la porte lorsque je travaille; j’ai plutôt la porte (qui se trouve dans le coin d’où les photos ont été prises) plus ou moins à ma gauche, ce qui me permettra de voir les étudiants ou autres entrer avant que ceux-ci puissent voir mon écran. Sur celui-ci, il n’y a pas toujours le charmant fond d’écran aux minets; j’ai parfois des feuilles de calcul avec des notes, vous savez, le genre d’information confidentielle qu’on ne veut pas laisser voir au premier venu.

Autre avantage: le nouveau bureau a 24 pouces (60 cm) de profondeur, plutôt que les 36 (90 cm) de l’ancien. Résultat: je bénéficie d’une surface de travail agrandie (2880 pouces carrés au lieu de 2592) mais qui empiète moins sur l’espace de plancher du bureau, donnant l’impression que celui-ci est plus vaste. Je n’aurai plus le nez collé sur mes étudiant(e)s quand elles et ils viennent en visite. La tablette ajustable pour le clavier constitue également une amélioration considérable sur la situation antérieure: je vais arrêter de revenir à la maison les poignets et les coudes en compote.

Il ne reste plus qu’un léger problème à régler, mais j’ai la solution ici, à la maison, reliquat du temps où je vivais dans des appartements au système électrique déficient et où les allonges s’avéraient constamment nécessaires:

Depuis que je vis dans une maison où le système électrique est à peu près aux normes (donc une prise de courant tous les six pieds (2 m) de mur), j’ai un surplus d’allonges qui ne servent plus que durant le temps des Fêtes. Celle-ci devrait me permettre de combler la petite lacune du bureau. Il n’y a effectivement que deux prises de courant dans mon bureau, dont une est complètement inutile, puisqu’elle est située juste à côté de la porte, sous la chaise où s’asseoient les visiteurs. Celle qui sert à mon bureau se trouve à l’extrémité droite de celui-ci et la barre de tension qui y est branchée est six pouces (15 cm) trop loin pour que je puisse brancher mon écran… Dès que cette allonge aura migré jusqu’à mon bureau, le problème sera définitivement réglé.

Je cherche toujours à décorer cet endroit désespérément triste (et sans fenêtre), mais je dois me contenter pour l’instant de posters. Celui qui représente les tendances économiques de 1950 à 2003 m’a été donné par nulle autre que ma gérante de banque… et il s’avère fort utile.

Deux notes en passant. D’abord, j’ai le regret d’annoncer l’échec de l’opération repiquage des radis entreprise hier. Tous les radis replantés avaient la phalle bien basse ce matin. On va faire enquête pour s’assurer que la prochaine transplantation soit mieux réussie. Seule consolation: les radis non repiqués vont quand même avoir plus d’espace pour se développer et j’aurai tout de même sous peu quelques centaines de racines rouges bien rondes et dodues à me mettre sous la dent.

Deuxièmement, j’ai le plaisir d’annoncer au monde entier que c’est maintenant officiel: mon amie la parachutiste d’un jour, enseignante en communication au collège est depuis ce matin Docteure, ayant ébloui les examinateurs de son jury lors de sa soutenance de thèse à l’Université McGill. Bravo! Tel que prévu, nous procèderons donc au cours de la semaine prochaine au brûlage symbolique de tous les brouillons de sa thèse dans mon foyer extérieur. Le processus pour l’obtention de son doctorat aura été long et semé d’embûches, mais elle a réussi! (Remarquez que je n’avais aucun doute à ce sujet.) Félicitations encore!

Publicités

11 commentaires sur « Nouveau mobilier: ce n’était pas des blagues! »

  1. Quand j’ai déménagé dans le loft ou j’habite actuellement, la première chose que j’ai fait c’est de m’acheter une super chaise ergonomique, je m’en souviens, c’est la première chose qui est entré chez moi.

    Navré pour les radis.

    M

  2. Idem ici. J’ai les fesses bien installées sur une chaise ergo achetée en 1995 lorsque je me suis procuré mon premier ordinateur. J’ai dû lui remplacer son cylindre pneumatique une fois, mais elle fonctionne toujours à merveille et elle fait même le bonheur de Monsieur C, comme on peut le voir à la fin du message concernant son anniversaire.

    Quant aux radis, que seraient les expériences sans quelques échecs occasionnels?

  3. 😀 Eh bien ALLÉLUIA! Y’était plus que temps! Au moins, ils ont tenu parole 😉 c’est super ça! Fini les problèmes. 😀

  4. Je suis effectivement dans la joie. Je le serai plus encore lorsque mes allergies se calmeront (j’ai pris rendez-vous avec mon médecin aujourd’hui pour obtenir une référence chez un allergologue… je pense qu’il faudra que je reprenne le traitement de désensibilisation).

    Et les allergies sont pires au collège…

  5. Peux-tu transmettre ce message à Carlen: « You may now extend your middle finger in the general direction of all those who stood in your way to your Ph.D »

  6. Avec un plaisir féroce, BBBB! Je lui fais le message à la première occasion!

    En fait, c’est UNE personne, son examinatrice externe, qui fut la source de tous ses ennuis…

  7. feliz silla ergonómica!
    necesitas algo verde? un cactus tal vez?
    Me gustaría escribirte en francés. Lo entiendo, pero mi ortografía es pésima.
    Alberta se ve bella, aunque muy straighth. Es así?

  8. @Cacho: Me gustaría mucho algo verde para la oficina, pero no hay ventana! Entonces, me voy esperando que la próxima oficina que me dan sea una con ventana y luego voy a tener plantas. Por el momento, no tengo muchas en casa tampoco… el resultado de haber mudado tras el país el año pasado… Por eso puede ver la serie «Déménagement 2007» que se ve en la columna derecha.

    ¡Y sí! Que esa provincia sea straight. La tolerancia de diferentes modos de vivir no es la característica más dominante de esa provincia… donde fue filmada la película «Brokeback Mountain». Se puede ver en el pequeño tamaño de fiestas de «Gay Pride» que he visto yo en Edmonton la semana pasada. No es decir que no hay vida gay aquí; pero es mucho más discreta que por otras partes.

  9. Je vois qu’on a tous le même problème avec le dos, sauf que moi j’ai toujours pas investi dans une chaise ergonomique et encore moins un beau bureau comme le votre. Bon promis à Noël je commande l’ensemble mobilier de bureau !

Les commentaires sont fermés.