Le Campus Saint-Jean à Edmonton

Le Campus Saint-Jean (connu sous le nom de Faculté Saint-Jean entre 1977 et 2005) est situé juste en face de la Cité francophone d’Edmonton, sur la rue Marie-Anne-Gaboury. Fondé comme juniorat des Oblats de Marie-Immaculée, ce qui devint le «Collège Saint-Jean» en 1943 suite à la fermeture du collège des Jésuites, fait partie de l’Université de l’Alberta depuis 1977 (un résumé historique est disponible ici.)

On reconnaît les origines de l’établissement dans les lignes du pavillon Lacerte, qui forme l’un des deux «blocs» académiques. Environ 600 étudiants fréquentent le Campus, qui offre une variété de programmes de premier cycle menant au baccalauréat ès arts, en sciences, en sciences de l’éducation, en sciences infirmières et en administration des affaires, ainsi que deux programmes de deuxième cycle (maîtrise): en éducation et en études canadiennes. Une des forces du Campus est la formation préparatoire à l’enseignement en français dans la province. On y trouve également une branche de l’Institut d’études canadiennes de l’Université de l’Alberta et quelques autres centres de recherche ayant principalement la francophonie pour thème. Le campus accueille les francophones, mais aussi tout étudiant capable d’étudier en français et désirant l’apprendre.

La bibliothèque du Campus fait partie du réseau de l’Université de l’Alberta , qui constitue la deuxième plus importante bibliothèque universitaire au pays après celle de l’Université de Toronto. J’ai la joie de pouvoir y avoir accès grâce aux merveilles du prêt entre bibliothèques… Ce n’est pas comme être sur place, mais c’est mieux que rien. Pour les étudiants francophones de l’Université de l’Alberta, cela a forcé l’institution à créer des outils bilingues pour accéder aux collections.

Une navette permet, durant l’année scolaire, de relier le campus principal de l’Université de l’Alberta, situé à l’extrémité ouest de l’avenue Whyte, et le campus Saint-Jean (4-5 kilomètres). Pendant l’été, l’endroit est remarquablement tranquille… Même ses résidences ne sont ouvertes que lorsque des réservations de groupe se présentent. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne s’y passe rien: cet été, entre autres, il y aura un camp d’immersion en American Sign Language qui s’y déroulera, début juillet.

Le terrain à l’arrière du campus est vaste, témoin également de son passé comme collège religieux où les pensionnaires avaient besoin de terrains de sport. Le terrain offre un panorama sur le centre-ville, puisqu’il aboutit dans un parc municipal qui longe le ruisseau Mill. On y a aménagé un jardin communautaire. J’ignore si celui-ci est réservé à la population francophone des environs, mais le parc qui l’entoure semble être apprécié par les personnes âgées des résidences qui se trouvent de l’autre côté de la rue Marie-Anne-Gaboury.

Publicités

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.