Magasinage à Red Deer

Vous êtes-vous déjà demandé comment on se sent quand on conduit une petite voiture comme Bernadette en Alberta? La photo ci-haut devrait vous en donner une idée. On se ramasse trop souvent la vue bloquée à l’avant par le derrière d’un mastodonte et la vue arrière occupée par le devant d’un autre mastodonte qui vous clignote dans le rétroviseur sans qu’il soit possible d’en voir le chauffeur (ou la chauffeuse). Et, bien sûr, en s’arrêtant beaucoup trop près de mon derrière, ils garantissent que je ne puisse pas voir l’humain au volant par la lunette arrière. La machine n’en apparaît que plus monstrueuse. Ce qu’on appelle le tailgating, c’est-à-dire de suivre de trop près, est un problème récurrent sur les routes albertaines. En passant, non, ils ne me font pas peur ni n’arrivent à m’intimider. Une certaine loi de la physique interdit que deux corps occupent le même espace en même temps et j’ai beau être plus petit qu’eux, je suis là… et j’ai conduit deux ans à Montréal.

Malgré tout, et malgré la montée actuelle des prix de l’essence, les pick-ups ont encore la cote ici. Témoin ce concessionnaire Toyota (marque pourtant reconnue entre autres à cause de son véhicule hybride) dont l’avant-cour est entièrement occupée par ces mastodontes. Idem chez Ford, GM et Chrysler, les exceptions étant Honda, Hyundai et Volkswagen, où un mélange de divers types de véhicules se présente à l’observateur; je n’ai pourtant jamais autant vu de Hyundai Tucson (prononcer «thou-sonne» leur véhicule utilitaire sport) qu’ici.

Sauf que je ne suis pas ici ce soir pour vous parler de circulation automobile, mais plutôt de magasinage. Red Deer, disons-le d’entrée de jeu, n’est pas exactement ce que l’on pourrait appeler une mecque du magasinage. Après tout, pour ceux qui sont attirés par les centres d’achats (c’est ce dont je vais traiter aujourd’hui), deux heures de route nous mènent soit à Calgary ou encore à Edmonton, où se trouve le plus grand mail intérieur de l’Amérique du Nord.

Ceci dit, Red Deer offre à ses habitants la plupart des grandes chaînes qui sont présentes dans tous les mails d’Amérique, en plus de nombreux strip malls, c’est-à-dire ces grandes artères bordées de commerces à grande surface. Que l’on entre à Red Deer par le nord ou par le sud, on n’y échappe pas: l’avenue Gaetz, l’artère principale qui était autrefois un passage obligé pour tous ceux qui voyageaient de Calgary à Edmonton, est bordée de nombreux magasins à grande surface qui offrent un paysage désolant. Et ils continuent à s’étendre et à dérouler l’asphalte de leurs vastes parcs de stationnement. Comme tout le monde, je m’y rends d’ailleurs régulièrement pour diverses courses. C’est là qu’on retrouve quincailleries, pharmacies, appareils électroniques et bureautiques, meubles, vêtements et restaurants de chaîne… et j’en passe. Mais, BBBB vous le dira, c’est un peu déprimant et on se retrouve constamment dans la voiture pour se rendre d’un commerce à l’autre.

Il existe deux centres d’achats intérieurs à Red Deer. Au nord, on retrouve les 120 magasins de Parkland Mall, le plus ancien des deux; il se trouve aussi dans une région plus pauvre de la ville. Vous l’aurez deviné, ce n’est pas le mail glamour de Red Deer, mais on y retrouve un peu de tout et même l’une des deux succursales du détaillant étatsunien que l’on peut apercevoir en arrière-plan sur la photo précédente (l’autre se trouve dans un strip mall près de l’entrée sud de la ville).

Jusqu’à tout récemment, le principal attrait du mail Parkland pour moi était son magasin Sears, l’une des trois grandes surfaces du mail (les deux autres étant celui de la photo antérieure que je me refuse à nommer pour cause de boycott et la chaîne d’alimentation étatsunienne Safeway). Ce que l’on appelle des anchors en anglais: ces grands magasins qui attirent la clientèle pour la flopée de petites boutiques qui peuplent le mail.

Ce magasin Sears était cependant en sursis depuis l’automne dernier, car on avait amorcé la construction d’un nouveau magasin à l’autre centre d’achats, la place Bower, qui se trouve dans la partie sud de la ville.

Bower est plus «à la page» que le centre d’achats précédent; plus vaste aussi. Ce centre vient de subir un plan de développement en quatre phases qui s’est récemment complété avec l’ouverture du nouveau magasin Sears.

Le décor intérieur (photos interdites… et mon appareil n’est pas discret) est soigné: un peu partout, on retrouve un thème «western» avec des chevaux galopant dans les airs devant de vastes puits de lumière. Les grandes surfaces y sont nombreuses: Sears, la Baie, Toys’r’Us, Pharmaprix et Zellers. Encore une fois, on y retrouve une gamme de magasins offrant les produits et services les plus divers. C’est une destination de magasinage tellement populaire que le stationnement pose parfois problème, ce qui ne se produit à peu près jamais à Parkland.

Aujourd’hui, il me fallait aller explorer les deux centres. J’ai entre autres bénéficié de ventes post-fête-des-pères sur des vêtements d’été dont j’avais bien besoin chez Sears et Zellers. L’ancien Sears, qui est toujours ouvert, vit au rythme d’une «vente de liquidation» bien ridicule… Certains articles sont réduits de 10%… En fait, j’ai trouvé de meilleurs rabais au nouveau (tout étincelant et dont les étalages sont à 90% montés) qu’à l’ancien. J’ai l’impression qu’il leur faudra déménager la plus grande partie de leur inventaire s’ils ne réduisent pas davantage leurs prix.

Des trouvailles géniales? Pas vraiment. Mais des besoins comblés. C’est bien masculin comme approche… J’attends toujours la vente du siècle sur ceci

Publicités

3 commentaires sur “Magasinage à Red Deer

  1. Quand donc ai-je dit que le magasinage était déprimant??? Citez vos sources M. Doréus!!! (sourire en coin, bien entendu)

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.