De l’air!

La maison que j’habite a été construite en 1951. On y trouve trois générations de fenêtres: d’abord, les fenêtres d’origine qui habillent encore la plupart des ouvertures, dont toutes celles du sous-sol. Elles sont à cadre de bois et comportent des contre-fenêtres amovibles. La fenêtre sud de la salle de lavage que l’on voit sur la photo en est un exemple. À part ces fenêtres de bois, on trouve trois fenêtres plus récentes: deux à cadre de métal dans les chambres et une en PVC dans la salle de bains. Cependant, ces fenêtre plus récentes, qui sont faciles à ouvrir pour aérer l’intérieur, ne nous intéressent pas pour le présent article.

Des six fenêtres du sous-sol, deux étaient déjà pourvues de charnières permettant de faire basculer la fenêtre intérieure pour obtenir un tout petit peu d’air grâce aux trois trous que l’on peut voir sur le bas de la contre-fenêtre. Pas fameux… et comme nous sommes au niveau du sol, bonjour les insectes! J’ai donc entrepris de remédier à la situation: le projet lorsqu’il sera terminé me permettra d’ouvrir quatre des six fenêtres (une dans chaque pièce) et d’avoir de l’air. J’ai complété la première contre-fenêtre moustiquaire aujourd’hui… Une nécessité pour aérer une pièce que je suis occupé à repeindre.

Procédons par étapes: d’abord, mesurer l’ouverture et assembler un cadre intérieur qui forme la structure de l’ensemble et qui portera la moustiquaire qui y sera agrafée:

Ce cadre est composé de pièces de «2X1» tenues par des équerres métalliques, question de donner un peu de rigidité à l’ensemble, puisque la moustiquaire ne fournit pas la force structurelle d’une vitre. Ensuite, teindre les faces intérieures avant l’assemblage:

Enfin, assembler les cadres intérieur et extérieur en sandwich, tenant la moustiquaire entre les deux. Pour que le tout entre dans le cadre, il m’a fallu amincir les languettes du cadre extérieur d’environ un quart de pouce… oh joie du banc de scie! Oui, c’est un travail qui se réalise généralement à la lamineuse, mais ce n’est pas un outil dont j’ai une utilité générale présentement. Pour le cas présent, le guide de coupe longitudinale du banc de scie suffisait.

De l’intérieur, il m’a fallu installer la quincaillerie nécessaire à l’opération et surtout au verrouillage de ces fenêtres. Oui, elles ouvraient… et n’eût été du scellant hivernal, n’importe qui aurait pu les ouvrir! Je m’en étais rendu compte en appliquant le scellant en question l’automne dernier.

J’ai enfin de l’air au sous-sol. Plus que trois autres contre-fenêtres à réaliser… ce qui risque d’aller plus vite, car elles sont toutes de la même grandeur (bien qu’étant de fabrication artisanale, de petites variations existent qui interdisent une fabrication en série). Mon plus gros problème reste l’articulation des deux fenêtres intérieures qui ne sont pas déjà pourvues du mécanisme, dont celle qui se trouve derrière moi pendant que je vous écris et dont j’aimerais bien qu’elle soit ouverte pour ventiler un tant soit peu les vapeurs de peinture métallique qui arrivent jusqu’à moi de l’autre bout du sous-sol… Il y a un gros classeur gris que tous mes aides-déménageurs connaissent bien qui est en cure-beauté. Il est trop lourd pour le sortir à l’extérieur, même vide. Le problème qui se pose pour les deux fenêtres qui ne sont pas déjà pourvues de charnières est que l’espace pour installer celles-ci sur la face de la fenêtre est insuffisant à cause du faux-plafond… il va probablement falloir que je joue à l’ébéniste et que je les installe sur le chant de la fenêtre et à l’intérieur du cadre, un travail de précision.

Et pendant que j’y suis, j’en profite pour rafraîchir la teinture du cadre intérieur des fenêtres.

Ce que je ne comprends pas, c’est qu’aucun des occupants précédents de la maison (y compris mes propriétaires) n’ait senti le besoin d’aérer le sous-sol…

Publicités

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.