On passe enfin à autre chose

Les petits travaux autour de la maison prennent une pause… et le gros de ce qu’il y avait à faire est terminé. Pour les curieux, j’ai décidé de m’amuser à faire un inventaire de ce qui s’est passé au cours des deux dernières semaines. La liste part des travaux extérieurs et plus généraux vers les plus spécifiques, mais suit aussi vaguement l’ordre chronologique.

Fenêtres du sous-sol:

  • Fabriquer quatre contre-fenêtres moustiquaires et les teindre
  • Installer la quincaillerie nécessaire pour verrouiller les fenêtres
  • Reste à faire: installer des charnières sur deux des quatre fenêtres.

Garage:

  • Remplacer l’éclairage maladif par deux caissons d’éclairage fluorescent (voir le message de vendredi dernier)

Salle de lavage/fournaise:

  • Remplacer le transformateur de l’éclairage fluorescent pour que les deux néons éclairent
  • Ajouter un deuxième caisson d’éclairage fluorescent
  • Remplacer l’interrupteur
  • Utiliser le surplus de plinthes achetées pour l’atelier sur un mur où les chats ont tendance à vouloir jouer avec les bouts de coupe-vapeur qui dépassent sous les panneaux de gypse
  • Cette salle est appelée à subir des travaux plus ambitieux l’an prochain. Cet automne, j’aimerais faire venir un plombier pour faire installer une cuve de lavage

Entrepôt*:

  • Remplacer l’interrupteur
  • Déplacer la lumière
  • Repeindre le cadre et l’extérieur de la porte

* Il s’agit d’une salle conçue pour être une salle de bains au sous-sol mais qui me sert présentement de rangement, vu qu’elle n’est pas aménagée

Bureau:

  • Fabriquer des tablettes ajustables attachées aux bibliothèques
  • Réaménager le contenu des bibliothèques
  • Réaménager le mobilier de la partie «vivoir» du bureau

Salle d’archives/chambre d’amis: (un gros morceau!)

  • Fabriquer une plaquette pour cacher l’orifice donnant accès au terminal téléphonique au-dessus de la porte du garde-robes
  • Fabriquer une porte pour cacher le panneau de contrôle électrique
  • Fabriquer un couvercle pour l’accès au robinet de contrôle d’entrée d’eau que les propriétaires qui avaient précédé le mien avaient entièrement couvert; mon proprio avait dû faire un trou assez disgracieux
  • Remplacer le luminaire (une ampoule nue!) par celui qui se trouvait dans le corridor à l’étage. Ce dernier a cédé sa place à une série de projecteurs sur rails.
  • Refaire le filage du téléphone du sous-sol que j’avais installé en hâte en août dernier et installer une prise téléphonique dans cette pièce
  • Repeindre le classeur gris au fini gravement endommagé lors du dernier déménagement (et retoucher les marches de l’escalier qui ont elles aussi été victimes de leur contact avec le classeur). Une couche d’apprêt et trois couches de peinture Tremclad en vaporisateur… une horreur!
  • Fabriquer une tablette au-dessus de la tige de support pour les vêtements dans le garde-robes
  • Installer le cadrage nécessaire à l’intérieur de la porte du garde-robes
  • Installer une plinthe au bas des murs du garde-robes
  • Boucher les trous, poncer, apposer une couche d’apprêt et la peinture dans toute la pièce ainsi que le garde-robes (qui n’avait jamais été peint)
  • Repeindre la porte des deux côtés ainsi que son cadre
  • Installer un miroir à l’arrière de la porte
  • Installer des étagères au mur
  • Ajouter un petit divan-lit et une table de nuit
  • Installer des tablettes dans le garde-robes (sur un côté)
  • Reste à faire: Faire nettoyer le tapis

Atelier (qui n’est plus simplement un entrepôt; voir la photo «après» au haut de l’article)

  • Installer des plinthes au bas des murs et des cadres autour des portes
  • Créer un cadre autour de la porte de l’armoire (qui n’était qu’un trou)
  • Installer une porte accordéon à l’armoire
  • Remplacer les prises de courant
  • Installer une nouvelle prise de courant avec interrupteur sur le mur est, près de l’établi (par le circuit de l’entrepôt)
  • Avant de peindre, installer des lattes de bois au mur en prévision d’un panneau de masonite troué au-dessus de l’établi
  • Boucher les trous, poncer, apposer une couche d’apprêt et la peinture dans toute la pièce (sauf l’armoire, qui est demeurée dans son état brut)
  • Peindre la porte des deux côtés ainsi que son cadre
  • Construire un établi, le peindre et l’installer
  • Réparer un des stores
  • Enlever la tige de support à vêtements de l’armoire pour transfert éventuel dans la salle de lavage
  • Installer des tablettes dans l’armoire
  • Reste à faire: Installer des tuiles autocollantes sur le plancher et des armoires au mur

On peut voir ici l’autre côté de l’atelier avant et après… En passant, la peinture, ce sont des restes.

Salon:

  • Repeindre le cadre de la fenêtre endommagé lors de l’enlèvement du coupe-froid hivernal
  • Boucher les trous qui servaient autrefois au passage des fils du câble dans une plinthe et repeindre
  • Réparer le meuble aux albums de photos (voir l’article de jeudi dernier)

Chambre à coucher:

  • Boucher le trou ayant autrefois servi au passage du fil du câble dans une plinthe et repeindre
  • Installer deux chandeliers décoratifs
  • Installer les rideaux apportés de Hull, en attendant mieux (idem dans l’oratoire)

Je pense que c’est à peu près tout… Pourquoi, vous demanderez-vous, travailler ainsi dans une maison qui ne m’appartient pas? Bien… parce que ma qualité de vie ne compte pas pour du beurre. Et le fait que j’aurai des visiteurs au cours de l’été avait de quoi me motiver à aménager une chambre digne de ce nom pour les accueillir, car, comme BBBB a pu le constater lors de sa venue cet hiver, Monsieur R peut être un peu perturbant pour le sommeil matinal si on couche dans le bureau.

D’ailleurs, il est temps que j’aille au lit, car je dois aller cueillir ma première visiteuse à Calgary demain matin! Il y aura donc des excursions dans les jours à venir!

Publicités

4 commentaires sur « On passe enfin à autre chose »

  1. S’il est vrai que le diable cherche à occuper les main paresseuses, il semble bien que celui-ci ait été un ti peu au chomage avecc toi ces dernier jours…

  2. Superbe cet établi ! Pouvez-vous m’indiquer où vous avez acheté la grande plaque trouée pour y ranger les outils ? Par avance merci, Nico

  3. La plaque est en fait composée de trois morceaux de 32 par 48 pouces mis côte-à-côte pour former une plaque de 4 par 8 pieds. Disons simplement que ça se transportait mieux à bord de Bernadette de cette manière. Je me suis procuré ces morceaux de masonite chez Totem, mais la plupart des quincailleries tiennent ce genre de chose.

Les commentaires sont fermés.