Quand la charité s’engrange

Trois moissonneuses-batteuses dans un champ (<a href=

Les récoltes battent leur plein à travers la province. Lorsqu’on parcourt les autoroutes, on voit partout des moissoneuses-batteuses à l’œuvre dans un nuage de poussière. La récolte sera bonne, apparemment. La fin de semaine dernière, comme chaque année, un groupe d’agriculteurs de la région se sont réunis dans un champ au sud de Ponoka pour unir leurs efforts afin de récolter le grain d’un champ. Ils ont donné leur temps, fourni l’équipement et l’essence, et les profits générés par la vente du grain iront à des organismes qui se chargent de nourrir des populations du tiers-monde. La charité n’est pas exempte du cœur des Albertains. Et la vidéo qui accompagne l’article du journal local vous donne une idée de cette activité qui domine si largement les Prairies canadiennes. On croirait voir un extrait d’un film de «Tit-Jean».

Source de l’image