Quand la prospérité ne s’accompagne pas de compassion

Mardi après-midi, une manifestation avait lieu devant la Législature à Edmonton. Il s’agissait de personnes vivant avec des handicapés et ayant besoin de services de soutien… Ceux-ci sont presque impossibles à garder à cause des ressources limitées que le gouvernement consent à ce type d’aide. Dans une économie survoltée, où les salaires s’envolent… qui resterait à faire un travail ingrat pour un salaire de misère qui n’arrive pas à payer le loyer? Et vive le capitalisme sauvage! Ceux qui ne peuvent pas suivre n’ont qu’à s’enlever du chemin! Quelque part, je doute que le ministère débloque les budgets nécessaires… la compassion n’est pas leur fort!

Voir le reportage de Radio-Canada.

Lire l’article duquel est tirée la photo ci-haut