Délicieux rôti de porc

roti-de-filets-de-porc

Tout à la fête, j’ai oublié de prendre une photo du produit final! Mais voici, avant de l’enfourner, le délicieux rôti qui a servi de plat principal au souper d’anniversaire de X vendredi dernier. La recette est tirée directement de L’encyclopédie de la cuisine de Jehane Benoît (Montréal, ÉRPI, 1991), pp. 241-242. Je l’ai simplement modifiée légèrement par l’addition d’ail piqué dans la viande et j’ai utilisé de la moutarde de Meaux plutôt que de la moutarde sèche. J’ai aussi ajouté des tranches de bacon cuit…

Pour un des deux rôtis illustrés ci haut, vous aurez besoin de:

  • 2 filets de porc moyens, ouverts
  • 2 gousses d’ail (la recette dit une seule… ce n’est pas assez)
  • 3 pommes de terre moyennes (la recette dit six; c’est trop!)
  • Sarriette, sel et poivre
  • 1 oignon frit
  • [1 oignon vert cru]
  • [4 demi-tranches de bacon cuit mais pas jusqu’à croustillance]
  • Huile végétale (la recette parle de gras de bacon…)
  • Moutarde

Faire cuire les pommes de terre, les écraser et ajouter la sarriette, les assaisonnements et l’oignon frit. Mêler le tout et laisser refroidir.

La recette dit «frotter les filets de porc avec la gousse d’ail». Bon. Si on n’aime vraiment pas l’ail, on peut toujours… mais il est tellement meilleur de piquer la viande avec l’ail en taillant de petites incisions avec un couteau pointu pour y insérer des gousses d’ail émincées. Et j’ajoute du bacon.

viande-piquee-avec-bacon

La recette continue: «Quand les pommes de terre sont bien refroidies, en former un rouleau de la même longueur que les filets et l’insérer entre ceux-ci.» Je n’ai pas réussi à former un rouleau; j’ai plutôt pris des cuillèrées du mélange de pommes de terre que j’ai déposées sur le filet du fond. J’ai déposé de la moutarde sur le filet du haut avant de tout refermer et de ficeler.

roti-avant-fermeture

Suite de la recette: «Placer le rouleau dans une petite lèchefrite avec 50 ml ( tasse) d’eau chaude. Le faire cuire en comptant 30 à 35 minutes par 500 g (1 lb) dans un four à 180° C (350° F), en l’arrosant une ou deux fois durant la cuisson.

Je me suis rendu compte à la dernière minute que j’avais oublié de faire une sauce… J’ai donc versé du sirop d’érable pur dans une barquette à sauce et servi la chose en accompagnement. Il y avait aussi quelques haricots du jardin revenus dans le beurre avec des petits dés de poivron rouge et une demi-tomate taillée en dents de loup en accompagnement.

Cochon!

Publicités

19 commentaires sur « Délicieux rôti de porc »

  1. Quelle erreur monumentale: c’est sur la partie du dessous qu’il fallait mettre la moutarde, tout le monde sait cela!

  2. Doreus , vos recettes sont appétissantes quoique un peu exotiques pour la vieille Europe ! Rien qu’a les lire , j’ai pris 3 kilogs ! Je vais demander à ma cousine de me les préparer , si elle dépose les armes ….. Vixen n’ayant pas Internet , je suis contraint de solliciter mon infernale cousine . Chacun sait que les Gaulois font la tréve à table .

  3. Boris… je tiens à préciser: il ne suffit pas d’exprimer un diktat gastronomique… il faut expliquer! Jehane demandait de saupoudrer la moutarde (en poudre, bien entendu) sur les pommes de terre. Donc sous la viande du dessus… 😉

    Patton, est-ce que je devrais mettre un avertissement aux lecteurs du blogue: « Attention, la lecture des pages suivantes pourrait faire engraisser? » De plus, rien ne vous empêche de vous mettre vous-même aux fourneaux… mais si c’est pour la bonne cause de la paix dans la famille, allez vous réunir autour d’un bon gueuleton!

  4. Doreus , pouvez vous m’envoyer un morçeau de ce roti par Federal Express ? Je ferai croire à ma cousine que je suis devenu cuisinier émérite ! Ca parait succulent ! Seule hésitation pour moi , le sirop d’érable en sauce d’accompagement ? Faut essayer ?

  5. Puisque vous n’êtes pas d’accord, je vais trancher.

    J’aurais effectivement mis la moutarde sur le filet du haut, moi aussi, pour que le jus qu’allait rendre la viande traverse la dite moutarde et imprègne bien les pommes de terres dans son périple pour rejoindre le filet du bas.

    Si on tartine le filet du bas, le jus de la viande va bien imbiber les pommes de terres, mais sans la saveur moutardée, et le jus du filet du bas suivant le chemin normal dicté par la gravitation, c’est à dire vers le bas, ne passera pas par le moutarde non plus.

    Je suis désolée Boris, mais si je fais la recette, je la ferai donc comme Doréus.

  6. Ah Patton, je vois… vous craignez vous aussi un peu le sucré du sirop d’érable avec le salé de la viande. Je vous assure, il faut essayer! Après tout, le jambon et le bacon à l’érable sont délicieux. Mais il faut que ce soit du véritable sirop d’érable… pas un quelconque ersatz.

    Pour l’envoi… eh bien, il faudrait que j’en refasse, parce que j’ai presque fini les restes…

    KRN, merci d’expliciter la logique qui a présidé à ma préparation. Je pense toutefois que Boris voulait être facétieux… et je m’amuse à jouer le jeu!

  7. Si la moutarde est au dessus , elle va me monter au nez ….et je serai donc mécontent . ainsi que Boris …Votons ! Celà doit étre une recette démocratique !

  8. À cette réaction, j’objecterais qu’il y a quand même une bonne épaisseur de viande au-dessus de la moutarde… mais bon… juste pour apaiser les esprits… on pourrait toujours la mettre au beau milieu du rôti, entre deux couches de pommes de terre…

  9. Ou bien, puisqu’il y avait deux rôtis, en retourner un pour que la moutarde se retrouve en-dessous et le destiner à ceux qui craignent les montées de moutarde…

  10. Je pensais que tu avais compris que j’étais ironique… Un peu comme Uderzo qui fait dire à Obélix que « tout le monde sait que c’est dans le sens VERTICAL que les rayures amincisse » (La rose et le glaive, je crois, cité de mémoire)…

  11. Mais bien sûr que j’avais saisi l’ironie… tout comme Patton, d’ailleurs. Il y a beaucoup d’ironie sous-jacente dans ce blogue…

  12. Faisons trêve d’ironie: qu’arriverait-il si on badigeonnait de moutarde les deux parties de la viande? et aussi, serait-il absolument délétère d’en badigeonner le dessus du saucisson final? Et qu’arriverait-il si on enrobait de bacon le dit saucisson avant d’enfourner la chose?

  13. décidément tu me donnes le goût dessayer cette recette! ça l’air trop delicieux pour que je passe a coté hehe

Les commentaires sont fermés.