Découverte à Red Deer

etang-three-mile-bend

En Alberta, les jours se succèdent et donnent l’impression que les saisons durent quelques heures. Jeudi après-midi, il neigeait. Vendredi après-midi, j’avais des insectes qui s’écrasaient dans le pare-brise de Bernadette en route pour Edmonton. Samedi, c’était carrément une température estivale. Bien sûr, la végétation n’a pas encore eu le temps de se rendre vraiment compte que le printemps est arrivé… quoique certains arbres précoces ont laissé éclater leurs bourgeons. En fait, à Fort Macleod, ils avaient été téméraires, si bien que j’ai vu plusieurs exemples de ceci la fin de semaine dernière:

neige-et-bourgeons

Mais voilà… hier, Cinnilla m’avait demandé si je pouvais l’accompagner car elle se demandait comment accéder au réseau de sentiers qui traversent la ville de part en part. J’ai déjà parlé de la zone de McKenzie Trail, visitée en septembre dernier. Cette fois, nous nous sommes rendus à Three-Mile-Bend, ce qui nous a également permis de voir les nouveaux garages municipaux en passant. Encore une fois, derrière cette zone industrielle se cache un des petits trésor de cette ville (et qui restent inconnus de la plupart des résidents… et bien davantage des gens qui se moquent de Red Deer). Il s’agit d’un vaste parc entourant plusieurs étangs nichés dans un méandre de la rivière et offrant des vues superbes. En plus, les propriétaires de chiens viennent y faire courir leurs petites bêtes en liberté mais dans une atmosphère de respect.

pont-sur-riviere-red-deer

Ce parc connecte également avec une autre partie du réseau, de l’autre côté de la rivière: Discovery Canyon. On y trouve un terrain de golf municipal, mais aussi des aires de jeu. C’est là que nous avons fait détour, non sans remarquer que les toilettes (qui étaient fermées) avaient eu quelques commanditaires amusants…

affiche-discovery-canyon

Le pont offre une des plus belles perspectives sur la rivière, à laquelle on a d’ailleurs accès tout au long des sentiers (au plus grand plaisir des canidés qui s’ébattent dans le parc).

vue-de-la-riviere

Il ne reste plus qu’à attendre que les feuilles viennent garnir les branches des arbres et on pourra vraiment croire que le printemps est arrivé pour de bon.

Publicités

8 commentaires sur « Découverte à Red Deer »

  1. Beau printemps quand reviendras-tu
    Faire pousser des feuilles
    Faire pousser des feuilles
    Beau printemps quand reviendras-tu
    Faire pousser des feuilles
    Pour… m’asseoir dessus?

    (Petite comptine de mon enfance, ici donnée dans la version chantable devant la « visiste »!)

  2. Boris, merci de nous épargner… mais maintenant je suis curieux! (et je crois que Patton aussi)

    Deef, j’ai en effet hâte de voir ça.

    Patton, je pense qu’il s’agit d’un concours de moustaches…

  3. Pour ce qui est de la petite comptine, disons que les derniers mots de la version non-expurgée ont rapport au récurage de l’endroit du dos qui perd son nom et qui ressemble à la lune…

    Et pour ce qui est de Lanny Macdonald, c’était un joueur de hockey professionnel de des Flames de Clagary de LNH, reconnu pour son impressionnante moustache rousse…

Les commentaires sont fermés.