Petite promenade vespérale

ciel-rd-no-6-mai-2009

Après le souper et la vaisselle, je suis allé me promener un brin. Du haut de la côte Michener (là où, cet hiver, on glissait si allègrement) le ciel vers l’ouest était presque émouvant avec cette lumière du couchant qui filtrait à travers des nuages aux formes dramatiques.

ciel-rd-so-6-mai-2009

Idem en tournant légèrement l’objectif vers le sud.

Puis, en marchant à travers le vaste cimetière (où repose entre autres le révérend Leonard Gaetz, le «fondateur» de la ville, au milieu de sa famille). De là, on a une vue imprenable sur le sanctuaire des lacs Gaetz, en contrebas. Il s’agit en fait d’un ancien méandre de la rivière qu’elle a abandonné et qui forme dorénavant deux lacs en arc (d’où leur nom anglais d’oxbow.lac-gaetz
Un peu plus loin, on trouve cette maison dorénavant abandonnée qui se trouve sur les terrains du centre Michener. Si ma mémoire est bonne, elle a appartenu à l’un des descendants de la famille Gaetz.

maison-gaetz

Celui-ci était un innovateur et il fut l’un des premiers à disposer d’un réservoir d’eau chaude. Celui-ci, pendant une promenade dominicale de la famille, avait décidé d’exploser et de s’élancer à travers le toit de ce qui était alors une maison de ferme. L’édifice appartient présentement au gouvernement de l’Alberta mais rien n’a encore été décidé quant à son sort éventuel. Il est situé au milieu d’un vaste terrain et je suis certain que des entrepreneurs salivent déjà…

Évidemment, je reviendrai à Fort Macleod quand j’aurai un peu plus de temps pour écrire: demain.

Publicités

4 commentaires sur « Petite promenade vespérale »

  1. Heureusement, non, car c’est trop loin de tout. Cependant, ça m’attriste de voir ainsi une maison parfaitement habitable barricadée…

  2. Il y avait un groupe de maisons datant de la reconstruction après les bombardements de la dernière guerre. Elles avaient été construites rapidement pour loger les habitants de Beaumont dont les maisons avaient été rasées par les bombes.
    Ce n’est pas qu’elles étaient particulièrement esthétiques, mais nous étions habitués à voir cette bande d’habitations symétriques collées deux à deux et en outre les jardins en étaient très fleuris.

    Curieusement, au début de la semaine dernière, alors que je passais là pour me rendre à la station essence, j’ai constaté l’absence de ces maisons. Toutes avaient disparu, et les jardins nivelés avec la terre au même niveau partout.

    Je ne sais pas ce qui s’est passé, il me semble que c’est une initiative privée, mais c’est si soudain. Et ces maisons qui semblaient n’avoir aucune importance, manquent à présent au paysage.

Les commentaires sont fermés.