Parce la culture française en milieu minoritaire… c’est quand même vivant!

Un plaidoyer d’Inouk Touzin, passeur théâtral à Calgary que j’ai eu la chance de rencontrer à quelques reprises depuis octobre dernier, dénonçant les coupures de notre gouvernement fédéral à courte-vue. Je ne parle pas souvent directement de politique… mais disons que les coupures nous affectent tous. Justement, ici, à Red Deer, on tente aussi par le biais de l’ACFA de faire vivre une culture francophone qui est là mais qu’il faut tirer de derrière les arbres où elle semble se terrer. Tiré du blogue «Engage-toi!» de l’Office National du Film (permalien vers l’article). Pour information, le poste d’Inouk est présentement menacé de coupure.

Publicités

10 commentaires sur « Parce la culture française en milieu minoritaire… c’est quand même vivant! »

  1. Génial ce Touzin ; quand il prend l’accent du sud de la France, il est tordant… c’est pas vraiment réussi, mais il y a de l’idée ;))
    Quant aux gouvernement et à ses coupes budgétaires, je vois que le racisme anti-français n’est toujours pas mort chez les anglos.
    Décidément, ils ne changeront jamais…

  2. Mais d’ou vient son prénom ? Touzin , Touzet , Toussaint , ça sonne France , mais Inouk ?…

  3. Commentaire général à notre groupe de blogueurs ( parfois blagueurs ) : L’adversité , la contradiction , sont des moteurs de l’humanité . Sans obstacles , pas de progrés . Vive la Francophonie en milieu hostile ! Bravo à vous tous . Au moins vous ne risquez pas l’endormissement , car vous devez réagir ! Si l’on ne vit qu’entourés de thuriféraires , on s’endort . La contradiction ne doit pas engendrer la contrariété , encore moins l’anathéme ! Sinon on devient sectaire , et l’on ne se remue plus les méninges . Haut les coeurs !

  4. Pardonnez moi pour cette philosophie de bazar . Une psy – de mes ennemies – m’avait qualifié de  » véritable virtuose de la logique absurde  » . Ca sonne négatif , hein ? Et pourtant , c’est tout simplement la définition de …. l’Humour … capacité de se distancier face aux événements de la vie , en maitrisant les émotions épidermiques . Et ce n’est pas incompatible avec la finesse , ni la sensibilité . Je ne connais pas de sectaires humoristes , sauf involontairement ….

  5. Il aurait pu écrire , maintenant : Tout Français qui se croit libre , est un malade qui s’ignore . Vive l’Hypocondrie !

  6. Deef, je ne sais pas s’il s’agit de racisme, car ce sont toutes les institutions culturelles qui sont attaquées. Cependant, les groupes minoritaires sont ceux qui s’en ressentent le plus, car ils dépendent des subventions pour leur survie. On peut se demander s’il n’est pas temps de rechercher une certaine diversification des sources de revenus… car les premiers mouvements de soutien aux francophones venaient des communautés elles-mêmes (aidées, il est vrai, par l’Église).

    Patton, Inouk m’a déjà expliqué d’où vient son prénom, mais j’ai oublié. Je partage ton opinion quant à l’adversité… cependant, il y a adversité et acharnement. Nos gouvernants présents ont tendance à pencher pour le second.

  7. Quand on pense que le Ministre du Patrimoine Canadien ne connait même pas Leonard Cohen, probablement un des plus reconnu des auteurs-compositeurs-interprètes canadien, il ne faut pas se surprendre des coupures en culture… Je pense que c’est un cas ou les gens en place se demandent encore si on a les moyens de la culture, alors que la vraie question serait: « Est-ce qu’on a les moyens de s’en passer? »

  8. Pathétique. Mais pas surprenant de la part d’un gouvernement qui considère que tout ce qui n’est pas immédiatement rentable économiquement (genre extraire du pétrole du sol) ne vaut pas la peine d’exister.

  9. Oui mais dans la grand messe capitaliste, extraire du pétrole en massacrant la nature est un geste éminemment artistique, pfff, vous zotres gauchistes, zavez rien compris ! ;))

Les commentaires sont fermés.