C’est aujourd’hui…

Homosexualité sans frontières

…mais en fait c’est un combat de chaque jour. Justement le gouvernement albertain, dans sa grande sagesse… a déposé le controversé projet de loi 44 qui enchâsserait l’orientation sexuelle dans la charte des droits provinciaux (j’en ai déjà parlé ici)… tout en permettant aux parents qui sont en désaccord avec la chose de retirer leurs enfants de classes où ce sujet (ainsi que d’autres comme l’évolution) est discuté. Il paraîtrait que «l’un serait nécessaire pour contrebalancer l’autre» selon le ministre responsable, Lindsay Blackett. Pourtant, ce droit des parents existe déjà selon la législation scolaire… il s’agirait donc là d’une manière de rassurer la population que le gouvernement albertain ne cherche pas à aller à l’encontre des «valeurs familiales» en protégeant les droits des homosexuels? Donc, selon plusieurs avis exprimés dans l’actualité ces temps derniers, la même législation qui serait destinée à protéger les droits des gais pourrait avoir l’effet inverse.

Publicités

3 commentaires sur « C’est aujourd’hui… »

  1. Et la législation pour se protéger des imbéciles, ça existe aussi ? Parce que ça devient urgent, là… :p

  2. On en revient toujours à mon cheval de bataille : la liberté.

    L’encadrement législatif n’existe qu’à cause des dérives des uns et des autres.
    On peut toujours empêcher les enfants de participer à des classes où ces sujets sont débattus, ça ne changera rien à leur avenir. Tout au plus, ça renforcera dans l’esprit de ces jeunes l’idée que l’homosexualité est une tare, alors qu’il serait souhaitable qu’on cesse définitivement ces stupidités.

    En caricaturant à l’extrême, ne devraient pas avoir juste le droit à la normalité le macho bedonnant d’un côté et la vénus aux bigoudis de l’autre ?

    Toutes les autres « déviances » comme les femmes « camionneurs » et les hommes « couturiers » devant être réprimées ? On n’est pas encore tout à fait sortis de l’inquisition ou je rêve ?

  3. Deef, je craindrais fort que, étant donné que les législateurs eux-mêmes font preuve d’imbécilité, la législation serait imbécilement conçue et qu’elle viserait à côté de la cible… donc les non-imbéciles.

    KRN, je ne pourrais pas davantage être de ton avis. La législation devrait servir à éviter les écarts, pas à enchaîner la liberté.

Les commentaires sont fermés.