Petit photoblog lethbridgien

Lethbridge Post officeLa ville de Lethbridge a su conserver une plus grande partie — du moins semble-t-il à mon regard bref — de son patrimoine bâti que Red Deer. Cela tient probablement à des facteurs aussi divers que le fait que la croissance de cette ville s’est effectuée plus tôt dans son histoire que Red Deer et que par conséquent les édifices monumentaux et «dignes de conservation», comme le bureau de poste que l’on voit à gauche,  y sont apparus plus tôt. À Red Deer, la croissance plus lente de la ville (qui ne comptait qu’une trentaine de milliers d’habitants dans les années 1960) limitait les ambitions des promoteurs et constructeurs, qui agrandissaient ou rebâtissaient au fur et à mesure des besoins.

Toujours est-il que le centre-ville de Lethbridge offre quelques beaux édifices au regard. Cependant, je n’ai passé là que quelques heures et donc je ne peux offrir ici que quelques images. J’y retournerai et je me renseignerai davantage sur l’histoire locale!

Hotel Alec ArmsL’Hôtel Alec Arms, construit en 1910, vient d’être rénové pour en faire une maison de chambres à loyer modéré avec un espace commercial au rez-de-chaussée. L’édifice a retrouvé sa gloire d’antan et il est assez typique des hôtels de centre-ville que l’on trouvait ici et là dans les Prairies.

Lethbridge édifices rougesMcFarland BuildingL’édifice McFarland a été construit en 1928. Il s’agit d’une structure imposante qui occupe un coin de rue et dont l’architecture mêle des inspirations Beaux-Arts (dans le travail de la pierre)… au style boomtow qui en définit les lignes.

Lethbridge centre-villeGalerie d'art Lethbridge

La Galerie d’art du sud de l’Alberta occupe cet édifice qui, à moins que je me trompe, a toutes les apparences des bibliothèques publiques financées au début du siècle par la fondation Carnegie (la galerie, fondée en 1974, s’est établie dans l’ancienne bibliothèque municipale en 1976). Ce bâtiment est présentement en rénovation.

ACFA LethbridgeC’était un samedi et je venais de rencontrer la responsable de Cinémagine la veille (rappelons que ce voyage avait pour but de préparer les visites guidées que j’allais donner dans le cadre de ce festival à la fin du mois d’avril). Elle m’avait indiqué qu’elle travaillerait à son bureau, qui se trouve dans les locaux de l’ACFA régionale de Lethbridge en ce jour. Je suis donc allé faire un tour dans cet édifice en grande partie vacant, dont l’ACFA occupe de vastes mais vétustes locaux. Cependant, l’espace dont ils disposent leur permet de jouir d’une certaine polyvalence dans leurs activités. On y trouve notamment un centre de documentation / bibliothèque, une grande salle de réunion où peuvent aussi avoir lieu des activités sociales, un studio de musique (ou, enfin, une salle où des jeunes ont accès à des instruments de musique), une cuisine et quelques petits locaux attenants. Ce local est cependant temporaire et d’ici quelques années l’ACFA prévoit déménager dans un centre scolaire communautaire. Ce local donne une idée du dynamisme de la communauté francophone de la région de Lethbridge.

Villes jumelles Lethbridge

Enfin, Lethbridge a plusieurs villes jumelles, comme permet de le constater ce poteau indicateur au centre-ville. Il y a notamment un programme d’échange culturel avec Ville Saint-Laurent (qui fait maintenant partie de Montréal) depuis 1967.

Publicités

8 commentaires sur « Petit photoblog lethbridgien »

  1. Ah! Ces photos-là ont été prises avec le Canon avant qu’il parte pour l’hôpital. Je n’avais juste pas encore eu le temps d’écrire ces articles. Les photos prises à Fort Macleod qui illustraient la série historique ont été prises (pour la plupart) avec le Panasonic. Ce n’est pas mal, mais je m’ennuie de mon appareil régulier…

  2. Ah ben.. ton Canon est peut étre meilleur , mais c’est bon quand méme en Lumix . sauf peut étre en lumiére faible ? ( salle de cinéma ) . De toute façon , ça reste bon .

  3. Patton, en fait, j’ai oublié de mentionner que les photos intérieures du cinéma ont été prises au début d’avril, donc avec Canon. Les extérieurs ont, pour la plupart, été prises avec Lumix.

    Boris, la réponse à ta question arrivera à minuit une, heure avancée des Rocheuses…

  4. Bonjour Doreus,
    Je découvre votre blog au hasard de mes recherches sur la ville canadienne de Lethbridge.
    Je vois que vous vadrouillez régulièrement à travers l’Alberta et je trouve vos compte-rendus passionnants. Nous sommes 2 Français de 30 ans en train de peser le pour et le contre d’une expatriation de 3 ans à Lethbridge (mon compagnon a une proposition de poste à l’université ; quant à moi, il faudrait que je quitte mon emploi et en trouve un sur place). Que pensez-vous de la ville, de la vie locale, de la région ? (pour cette dernière nous ne sommes pas inquiets car la proximité des Rocheuses est alléchante). Nous sommes parisiens et conscients qu’il y aurait un gros changement de vie, mais nous sommes curieux et prêts à faire de nouvelles expériences. L’environnement de la ville semble assez étrange, avec ce paysage lunaire, desséché… Toutes les informations et avis parfaitement subjectifs que vous pourriez nous donner nous seraient très précieux ! Merci d’avance. Bonne journée. Sigrid

  5. Comme vous le dites, j’ai vadrouillé un peu partout… Cependant, quant à connaître Lethbridge, j’en sais peu. Je connais cependant des gens à l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA) de Lethbridge. Eux pourraient davantage vous renseigner. Effectivement, l’environnement est plutôt sec et venteux, ce qui est assez différent de l’endroit où je vis, 400 km plus au nord à Red Deer. Au plaisir!

Les commentaires sont fermés.