Centre-ville de Red Deer un mercredi après-midi

Affiche ACFA

Je vous disais hier que je me suis rendu au «5 à 7» de l’Association canadienne-française de Red Deer, qui se tient (avis aux intéressés) chaque mercredi de 17 h à 19 h environ au bar «Velvet Olive» du centre-ville de Red Deer. Le bar se trouve tout juste à côté de l’entrée arrière notre nouveau local, qui vient de recevoir son affiche en façade. L’aménagement du local progresse lentement et sûrement et à moins que je ne m’abuse, nous voudrions plus ou moins le voir aménagé pour CentreFest, un festival annuel d’amuseurs publics qui se tiendra dans la rue les 25 et 26 juillet prochains. Nous voudrions ouvrir le local ces deux jours et y tenir des activités ou y vendre des produits; du moins, c’est le projet préliminaire qui nous anime et qui permettrait à ce local de servir à autre chose qu’au seul bureau de la permanence de la Régionale.

Le «5 à 7» pour sa part semble bien décoller. Nous étions une bonne douzaine cette semaine à deviser en français. Sympathique. On voit des nouveaux visages apparaître et des «réguliers» revenir de semaine en semaine. Ça donne vie à une association qui veut être plus qu’une série de réunions ou de grosses activités ponctuelles.

Arlington en décontamination

En allant quérir mon appareil-photo, quelques rues plus loin, j’ai dû passer devant le défunt hôtel Arlington. Ils ne l’ont pas encore démoli, mais ça ne saurait tarder. Il est présentement en «désamiantisation». On en a barricadé l’accès et il y a un gros trou dans la rue devant l’édifice; je suppose qu’il y a des travaux liés aux égoûts à faire aussi… question de préparer le terrain à devenir un stationnement. Triste. Triste. Triste.

Executive Place 8 étagesJuste à côté du local de l’ACFA se trouve le chantier d’Executive Place qui, il y a un an, n’était qu’un vaste trou dans lequel on s’affairait à établir les fondations de l’édifice. Puis, au cours de l’automne, on a commencé à couler les divers étages du stationnement souterrain, puis les étages hors-terre ont commencé à faire leur apparition quelque part au tournant de l’année. Ce bâtiment qui accueillera des bureaux est destiné à atteindre douze étages; la grue a justement acquis de la hauteur ces derniers temps et voilà qu’on en est à couler le plancher du huitième étage. Les choses avancent donc rondement pour ce presque gratte-ciel au centre-ville. C’est donc l’avenir de Red Deer qui se bâtit pendant qu’on détruit les traces du passé… Ironie du sort, c’est juste à côté d’Executive Place qu’a été installée l’horloge pseudo-historicisante supposée rappeler le passé de la ville… Historicisme de façade, quand tu nous tiens…

Mais bon, entre francos, on ne se plaignait pas de cela autour d’un bon verre…

Et finalement, en ce vendredi, je serai de retour . C’est la journée dans l’année où je me déguise…

Publicités

4 commentaires sur « Centre-ville de Red Deer un mercredi après-midi »

  1. Vraiment quel dommage pour cet hôtel, à croire que le goût ne fait pas partie des qualités albertaines…

  2. Oui. Et même s’il ne s’agissait pas d’esthétique, c’est une question de respect de ce que nous possédons vraiment et qui fait encore partie d’un patrimoine authentique. Cependant, comme il est devenu associé au trafic de drogues, son facteur de sympathie est bien bas.

    La démolition doit commencer lundi, selon cet article du journal local paru hier.

  3. Salut,

    Je viens de tomber par hasard sur ce blog, il se trouve que ma copine et moi sommes arrivé il y a peu a Red Deer avec notre Working Holliday Visa pour un an et je n’etais absolument pas au courant de la presence de l’assoc’… Apparemment il y a un rendez vous en ville, nous aimerions savoir ou est le bar Velvet Olive et s’il serait possible de se joindre a vous ce mercredi 22 juillet ? J’ai laissé mon adresse email avant sinon un commentaire a la suite de celui ci fera l’affaire…

    Avec impatience de rencontrer les francophones de Red Deer,

    David

Les commentaires sont fermés.