Redondance pléonastique?

Pickup Amarillo

Euh… Amarillo, pour ceux qui ne le sauraient pas (et ça inclut peut-être — probablement? — le proprio du pick-up que l’on voit sur cette photo prise à Edmonton vendredi), ça veut dire «jaune» en espagnol… Ma première voiture a d’ailleurs failli se faire appeler «amarilla» pour cette raison.

Ce F-350 (en passant, c’est la taille moyenne des véhicules albertains) faisait partie de cette gamme produite en 2005 et 2006 par Ford sur ses véhicules dits «à usage intensif» (250 et 350 à moteur diésel). Soit dit en passant, sur le coup je n’avais pas remarqué les roues en alliage à motif de toile d’araignée…

C’était dans le stationnement du restaurant New Asian Village, où je suis allé souper vendredi en compagnie de Mini et de sa tendre moitié. Souper sympatique et bouffe excellente… mais il faisait chaud! Durant la promenade digestive qui a suivi, nous avons vu tout plein de choses intéressantes à photographier, incluant trois minets adorablement guidounes. Avions-nous nos appareils photo avec nous? Évidemment que non! On ne s’est pas trouvé brillants…

Publicités

6 commentaires sur « Redondance pléonastique? »

  1. Pour toi ça peut passer….mais pour Mini c’est une faute professionnelle ….!!!! :- D ……

  2. Et encore…..! un Lumix , c’est comme un couteau Suisse pour les Helvétes , ou un Opinel pour les Gaulois ….TOUJOURS dans la poche , saperlipopette .! Donc …. méme motif , méme punition pour le Prof ! …….

  3. Si Anastasia s’était appelée Amarilla, il aurait fallu que Mia s’appelle Negra…

  4. Patton, on s’est tous les deux dit la même chose. Le pire était que j’avais mes trois appareils dans la voiture… à quelques centaines de mètres de là (bon, l’argentique n’avait pas de film, mais tout de même). Pour Mini, elle avait laissé son appareil à la maison.

    Sudriveraine, exactement. Et j’aurais aussi donné dans la redondance.

Les commentaires sont fermés.