Y’a eu comme un petit problème de connexion

Cerf à Waterton

Est-ce que ce charmant cervidé croqué à Waterton avait bouffé ma connexion internet hier soir? Je l’ignore… Chose certaine, je n’ai pas réussi à écrire l’article racontant mes péripéties de la journée parce que le signal du modem du motel était trop faible pour mon ordinateur. J’ai fait contre mauvaise fortune bon cœur et je me suis payé une agréable soirée d’écriture et de lecture.

Comme le dit souvent ma mère, je suis «mardeux». Pour mes lecteurs d’outre-Atlantique, c’est du joual québécois pour «très chanceux». Arrivé inopinément (et prêt à toute éventualité) à Waterton, un petit village touristique dont je parlerai en détail plus tard, sans réservation aucune, je me suis pointé au seul motel abordable de l’endroit et j’ai obtenu une chambre au plus bas tarif (bon, ça explique peut-être la connexion aléatoire, mais on ne chipotera pas).

Itinéraire 1-2 juillet 2009

Comme d’habitude, cliquez sur la carte pour l’agrandir ou sur ce lien vers Google Maps pour obtenir une version zoomable. Le trajet des points A à C a été parcouru hier; puis de C à F aujourd’hui. J’avais prévu revenir par la route 22 (qui part de Pincher Creek et se rend à Mayerthorpe, longeant les Rocheuses plus à l’ouest que la route 2, mais la fatigue l’a finalement emporté… Je me reprendrai.

Exposition Medalta

Ainsi, mercredi matin, à Medicine Hat, je me suis rendu à l’ancienne usine de Medalta Potteries, qui a été aménagée en superbe musée industriel. En chemin, je me suis arrêté devant la gare, qui est d’un style bien particulier et qui présente d’intéressante différences face aux gares «à l’emporte-pièce» que le Canadien Pacifique a construit un peu partout dans l’Ouest canadien. En rentrant à la maison, un message téléphonique m’a inquiété: la police du CP voulait prendre contact avec moi! J’ai immédiatement rappelé le constable en question, et il se trouve que le gérant de la gare se demandait ce que je pouvais bien faire là (de si bon matin et presque furtivement, mais pas assez) à photographier la gare. Il avait pris le numéro de ma plaque en note. Une fois la situation expliquée, le policier a bien ri et il m’a donné quelques tuyaux utiles pour obtenir des renseignements supplémentaires. Non, je ne publierai pas la photo en question… comme il s’agit d’une propriété privée protégée par une police privée, je n’ai pas le goût d’avoir des problèmes avec eux.

Arrosoir à pivot

Après la visite de Medalta, je suis reparti vers l’ouest. Un arrêt au hameau de Burdett m’a permis d’admirer de près le premier arrosoir à pivot utilisé dans l’ouest canadien. On en voit partout en fonction (et des plus modernes) mais je n’ai pas réussi à en prendre un sous un angle intéressant. J’ai dîné à Taber une fois de plus, pas tant par intérêt pour la bouffe locale que par nécessité. De là, je suis parti vers le sud, traversant de superbes champs verdoyants (en fait, certain jaunissants de fleurs de colza (canola). Ici et là, des éoliennes tournaient majestueusement.

Cardston Alberta Temple

Je suis arrivé à Cardston, la ville fondée par un expatrié mormon du nom de Card, au milieu de l’après-midi. La ville était décorée d’unifoliés partout. J’ai visité le très intéressant musée de voitures hippomobiles, mais je n’avais plus d’énergie pour le musée de miniatures… il faut bien s’en garder pour une visite subséquente. Le centre-ville ne manquait pas d’intérêt architectural, mais le clou du patrimoine bâti de cette petite ville est le gigantesque temple de l’Église de Jésus-Christ des Saints des derniers jours qui se dresse sur un promontoire. La photo ne rend pas justice à sa grandeur réelle: l’édifice fait au moins six étages de hauteur. J’ai aussi eu droit à une fort intéressante conversation avec une bénévole du centre d’accueil, ce qui m’a permis de mieux comprendre non seulement l’architecture et la fonction de ce bâtiment, mais certains éléments de la foi de cette Église. Non, ne vous attendez pas à une conversion. En passant, on ne peut pas entrer dans cet espace sacré à moins d’être «in good standing». C’est un peu leur Saint des Saints, ce qui explique qu’on l’appelle un temple, contrairement aux églises qu’on retrouve un peu partout, notamment en face du temple!

Rocheuses vers Waterton

Je suis ensuite parti vers les Rocheuses, qu’on voyait déjà depuis un bout de temps se profiler à l’horizon, et j’ai pu faire usage de mon laisser-passer annuel pour la première fois depuis son achat à Pâques.  Comme je le disais plus haut, j’ai eu la chance inouïe de trouver la chambre la moins chère en ville (ahem… au village!) dans un motel tout ce qu’il a de plus correct. La dame à l’accueil était fort sympathique et je suis arrivé en même temps qu’une troupe guidée par des Français vivant à Calgary. Je me suis promené dans la ville, je me suis trouvé à souper dans un petit resto italien sympathique, puis je me suis retiré dans ma petite chambre… pour faire autre chose qu’écrire un article de blogue, quoi!

Ce matin, après un petit-déjeuner en ville, je suis parti explorer les zones du parc accessibles en voiture (je n’avais pas avec moi ce qu’il m’aurait fallu pour aller excursionner sérieusement en montagne). J’ai tout de même vu ça:

Lac Cameron

Le lac Cameron est niché au creux d’une cuvette au bout d’une route de 18 km qu’il vaut la peine de parcourir. Un photoblog suivra sous peu, vous vous en doutez bien. J’ai pris près de 200 photos aujourd’hui…

J’ai eu de la difficulté à quitter le parc, mais vers 14 h, après un dîner au village, je suis parti vers Pincher Creek, où il n’y a pas grand-chose à voir… mais j’ai fait un détour par Cowley, où certaines scènes de Brokeback Mountain ont été filmées, notamment la séquence d’ouverture. J’ai également visité le barrage et le réservoir Oldman, qui assurent l’irrigation d’une bonne partie du sud de la province, sans quoi cette région serait semi-désertique. Puis je suis passé brièvement par Fort Macleod, où j’ai penser passer la nuit… mais j’ai une réunion demain après-midi au collège et j’ai préféré rentrer… à la grande joie des félins, qui ne savent pas que je repars samedi…

Publicités

5 commentaires sur « Y’a eu comme un petit problème de connexion »

  1. Je dois avouer que le temple de l’ÉJCSDJ est assez impressionnant, tant par ses dimensions que par la qualité de son architecture…

  2. Boris, effectivement. Mastoc mais digne.

    Deef, je n’y pouvais rien… c’était beau. Mais beau… Et il n’y avait pas encore de gens sur le lac, car il était encore tôt.

  3. Ca fait envie toute cette nature. le truc des « Les saints des derniers jours », j’en ai vu un récemment pour la première fois, et le nom m’a fait rire, mon intérêt pour les lieux de rassemblement religieux s’arrêtant là.
    Je crois que ce genre de périple doit être bien plus savoureux seul, pour apprécier le silence.
    Des bises, Doréus ! 🙂

  4. Fiso, merci pour la visite et le commentaire!
    Effectivement, être seul pour se balader ainsi permet une certaine liberté et rend possible l’appréciation de choses qu’il n’est pas toujours possible de voir avec d’autres (surtout en groupe). Cependant, j’ai déjà eu la joie de partager certaines excursions avec des personnes qui elles aussi savaient goûter le silence…

Les commentaires sont fermés.