Contemplation: Jardin japonais Nikka Yuko

Entrée Nikka Yuko

Au réveil, le 30 juin dernier, mon premier objectif n’était pas le centre d’interprétation du fort Whoop-Up dont j’ai parlé hier, mais bien le jardin japonais Nikka Yuko, qui se trouve en plein cœur de Lethbridge (au sud-est du centre-ville, en fait). L’entrée du site se touvait juste devant mon motel en plus!

Pavillon Nikka Yuko

Le temps était gris (le ciel s’est éclairici par la suite), d’où des photos un peu ternes. De plus, ce n’était pas la saison des plantes spectaculaires, hormis ces pivoines qui longeaient le mur d’enceinte.

Pivoines

Comme c’était tôt le matin, il n’y avait pas foule et j’en ai profité pour me promener en silence, combinant essais photographiques et moments de méditation, dont dans ce jardin zen qui borde l’unique pavillon de ce petit jardin.

Jardin méditation

Sur ce petit jardin, je ne m’étendrai pas outre mesure; qu’il suffise de dire ici qu’il s’agissait d’un projet commémoratif pour le centenaire de la confédération canadienne en 1967 et qu’il constitue un enrichissement considérable dans la ville de Lethbridge, malgré sa petite taille. Le jardin est aménagé autour d’un étang, lui-même situé sur le bord d’un lac dans un grand parc urbain. L’endroit porte au calme et au silence. Je me tais donc pour laisser parler les images.

Pavillon Nikka Yuko vu de l'étangIntérieur du pavillonVue du pavillon vers clocheL'étang, la cloche et la lampeGros plan sur la clocheCascadeLe pontPuitsVue d'ensemble de l'étang

Publicités

2 commentaires sur « Contemplation: Jardin japonais Nikka Yuko »

Les commentaires sont fermés.