Cardston

Cahoon Hotel and CaféCardston, une petite ville de près de 3500 habitants, a une histoire bien particulière, qui ne se révèle pas nécessairement au premier regard. En effet, elle a été fondée en 1887 par Charles Ora Card, gendre de l’un des chefs de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours (ÉJCSDJ ou Mormons) qui avait fui l’Utah pour échapper aux lois étatsuniennes contre la polygamie. Il avait emmené avec lui une dizaine de familles qui se sont établies dans la région et qui se sont mis à l’œuvre pour tirer parti de son riche potentiel agricole. D’ailleurs, si les Mormons ont été tolérés par la population locale déjà établie, c’est grâce à leurs initiatives prises pour canaliser les eaux de la rivière Saint Mary à des fins d’irrigation. Non seulement, les colons mormons ont-il fourni une bonne part de la main-d’œuvre nécessaire à ces travaux, mais ils ont également contribué de manière considérable à leur financement.

La présence de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours se révèle surtout dans le Temple que j’ai déjà rapidement évoqué et dont je parlerai plus en détails dans quelques jours.

Lorsque l’on se promène sur la rue principale de ce village, le rappel le plus visible de son passé est la maison du fondateur, Card, où, en ce premier juillet, on célébrait avec joie la Fête du Canada.

Fête Canada Cardston

Je n’ai pas osé me joindre aux réjouissances, mais ça faisait plaisir de voir ces gens se réunir pour célébrer en plein jour. Rien à voir avec les célébrations que j’ai connues à Ottawa, mais bon, c’est autre chose, quand même!

Cinéma Cardston

La rue principale n’est pas très longue, mais certains édifices qui s’y dressent ne manquent pas de pittoresque, tel ce cinéma/théâtre.

Autosuffisance

À ce que je pouvais voir, ces gens ne manquent pas d’initiative. C’était bien la première fois que je voyais un commerce entièrement consacré aux articles nécessaires à l’autosuffisance (en général ou en cas d’urgence).

Bureau de poste Cardston

Sur une rue transversale, on pouvait voir ce petit bureau de poste, charmant, dont l’une des portes est couronnée de la seule inscription en français de tout le village! Et oui, l’horloge était bien à l’heure. Les brise-vent qui encadrent les portes ne sont visiblement pas d’origine, mais ils doivent être appréciés des habitants dans cette région très venteuse.

Fay Wray

Enfin, dans un parc qui jouxte le ruisseau qui traverse le village d’ouest en est, je tombe sur ce monument. Il se trouve que l’actrice Fay Wray (1907-2004) qui jouait le personnage de Ann Darrow, celle qui s’est retrouvée dans les mains du singe géant dans le film King Kong (Merian C. Cooper et Ernest B. Schoedsack, 1933). En 1962, Wray est revenue en visite et à cette occasion, une fontaine lui a été dédiée.

Fontaine Fay Wray

Disons que la fontaine, dans son état actuel aurait besoin de travaux de réhabilitation, mais ça ne semble pas trop déranger les habitants du patelin.

Finalement, c’est à l’approche de Cardston que l’on commence à vraiment voir les Rocheuses qui se dressent à l’horizon. J’allais bientôt m’y retrouver, mais avant, j’avais quelques visites à faire dans le village.

Route vers Cardston

Publicités