Musée Remington à Cardston

Musée Remington

L’institution touristique la plus importante à Cardston est sans contredit le musée Remington de voitures hippomobiles, qui se dresse au sud du centre du village. On y trouve plus de 240 voitures en exposées, des plus simples aux plus luxueuses, qui nous offrent une tranche de l’histoire de la région. Car, sans moyen de transport rapide, le développement de l’Ouest canadien eût été beaucoup plus difficile et la vie des colons passablement plus rude.

Voitures pionniersDiligence

Si le canot d’écorce et les rivières ont permis, à l’époque de la traite des fourrures, le développement de la région nord de l’Ouest, dans le sud, la venue des colons s’est faite par voie de terre, en grande partie via les États-Unis. Par conséquent, plusieurs types de voitures hippomobiles communes au sud de la frontière l’étaient également dans cette région…

Voiture hiver

… avec, disons, quelques adaptations rendues nécessaires par la rigueur du climat, comme cette voiture destinée au transport hivernal.

Carosse luxe

Si, pour certains, voyager était l’occasion de faire étalage de luxe, comme c’était le cas pour ce carrosse destiné au transport des touristes fortunés vers un site de villégiature,

Piano-box

… pour d’autres, la modestie était de mise et on se contentait d’un simple piano-box, ainsi nommé parce que sa caisse avait plus ou moins la taille d’une boîte de piano. D’ailleurs, au centre de cette pièce, une reproduction d’atelier de construction industrielle de ces petites voitures permettait d’en comprendre les étapes et la complexité.

Corbillard

Enfin, certains ne pouvaient se donner des apparences de luxe qu’une fois leur vie terminée. La diversité des véhicules exposés peut surprendre, mais cela témoigne justement de l’importance de ces véhicules avant l’avènement de l’automobile, et même jusque vers les années 1930, alors que les véhicules à traction animale côtoyaient toujours les véhicules à essence dans les rues. Plusieurs de ces véhicules qui ont duré avaient une fonction commerciale, et certains, habilement restaurés, étaient aussi exposés dans la deuxième salle.

Véhicules commerciaux

Il y aurait toute une histoire sociale à écrire à partir de ces véhicules, qui laissent deviner une variété d’activités économiques aujourd’hui disparues, comme ce distributeur de glace qui, avant les années 1960 et l’avènement massif de réfrigérateurs dans les foyers, jouait un rôle essentiel. Le musée présente d’ailleurs très habilement ces véhicules dans un contexte plus large qui laisse deviner une atmosphère propre à l’Alberta du début du siècle dernier. Autant le milieu urbain que le milieu rural sont fort bien représentés. Chapeau à Don Remington, qui a lancé cette initiative!

Remington

Publicités

5 commentaires sur « Musée Remington à Cardston »

  1. Avec ces voitures hippomobiles ont pratiquement disparu de bien belles professions, du charron au sellier-harnacheur en passant par le maréchal ferrant, dont nous avons quelques représentants dans nos ascendants.

    Il existe en France, dans le Tarn et Garonne, à Cazes Mondenart, le musée Yvan Quercy consacré aux corbillards hippomobiles.

  2. KRN, effectivement, quand une technologie aussi importante que celle des transports disparaît, c’est toute une série de métiers qui suivent. Ça fait de beaux musées… et quelques artisans s’intéressent à ces métiers anciens, artisans qui deviennent bien nécessaires parfois.

    Patton, faut que ça tourne!

  3. Que de souvenirs ! Dans le cabriolet de mon cousin fermier tiré par  » Prince  » ( rien à voir avec le chanteur ! ) , un solide percheron dont les flatulences embaumaient la chaude atmosphére des Etés du Santerre …. J’avais 3 ans , donc le nez à la hauteur de la sortie d’effluves … NB: le SANTERRE est la partie Est du département de la Somme , une des plus riches terres agricoles de France .

Les commentaires sont fermés.