Enfin!

CongélateurUn congélateur. Rien de bien extraordinaire à cela, mais il y a un bon bout de temps que j’en voulais un, car, au cas où vous ne le saviez pas, il m’arrive (oh! parfois!) de cuisiner.

En plus, comme à peu près tout le monde, je n’étais doté que du petit congélateur qui se trouve dans la partie supérieure du frigo. Bien pratique… mais pas tout à fait suffisant pour mes besoins, surtout aux deux périodes de l’année où il y a un rush d’arrivages frais: autour de Noël et présentement, au temps des récoltes. Je me retrouve avec un congélateur qui déborde. Il est présentement plein d’amélanches et de bleuets, sans parler de quelques morceaux de viande, de haricots du jardin, et d’autres bidules qui finiront un jour sur la table. Oui, oui. Il y aura d’autres invitations à partager des festins. Ça ne se dévore pas tout seul, ces denrées!

Eh bien, c’est enfin réalité! Ce matin, à 8 h 45, (donc en avance!) les livreurs sont arrivés avec le petit mastodonte (je sais, c’est une contradiction dans les termes). Ils l’ont descendu à la salle de lavage, mais là, j’avais un problème: où l’installer. J’avais eu quelques idées, mais bon, elles ne semblaient pas vouloir fonctionner (j’attendais d’avoir l’objet sur place pour voir de quoi ça aurait l’air). Finalement, l’endroit le plus approprié était un espace qui se trouvait derrière la porte et dont je me servais principalement pour entreposer l’aspirateur et les vêtements en attente de repassage.

Il n’y avait qu’un (petit, microscopule) problème: le trou n’était pas assez large de 5 cm. Bof… J’ai eu l’aide d’un ami et nous avons enlevé la partition de gauche (installée de manière assez temporaire d’ailleurs). Il ne me restait plus qu’à installer une prise de courant. Une petite demi-heure plus tard, j’avais un congélateur réglé et de niveau. J’ai attendu le temps nécessaire pour que le compresseur se rétablisse de tous ses déplacements (une heure environ) puis je l’ai mis en marche, avec ces ice packs comme tests. D’ici quatre heures, il devrait être prêt à recevoir le surplus du congélateur d’en haut. Je vais pouvoir acheter d’autres baies! Faire des tartes! Myam!

Publicités

9 commentaires sur « Enfin! »

  1. Oui. La nidification m’a aussi amené à remplacer les lumières sous les armoires de cuisine dont le transformateur avait été grillé lors des orages d’il y a deux semaines. J’ai pensé le remplacer à l’identique, mais pour un coût équivalent, j’ai obtenu beaucoup mieux… Il fait maintenant très clair sur mes comptoirs. Je me suis aussi débarrassé d’un emberlificotage de fils sous les armoires et installé un interrupteur direct au mur. Pour ceux qui se demanderaient, oui je sais ce que je fais…

  2. Je devrais prendre une nouvelle photo du congélateur. Il est maintenant (déjà) à moitié plein. Et celui d’en haut n’est pas vide non plus…

  3. Je pense que d’ici 3 à 5 ans c’est d’un entrepôt frigorifique dont tu va avoir besoin… Souffrirais-tu du syndrome de l’écureuil, par hasard?

  4. Nan… C’est sous contrôle. Cependant, comment veux-tu que je fasse mes quinze tourtières annuelles avec un simple petit compartiment frigorifique? Et là, j’ai l’occasion de faire des tartes en plus…
    Attends que les pommes arrivent…

  5. Si tu enléves les clayettes , est ce qu’on peut stocker Krn ? Elle aime le froid .

  6. Tiens, on dirait le frère de mon nouveau congélateur… Je me suis lassée du modèle « coffre » et j’ai remplacé celui que j’avais par un vertical, comme le tien, au moment du déménagement (tant qu’à faire livrer 4 électros, pourquoi pas 5???)

Les commentaires sont fermés.