Consort

Élévateur quelque part le long d'une route saskatchewanaise... Cliquez pour agrandir.
Élévateur quelque part le long d'une route saskatchewanaise... Cliquez pour agrandir.

Après avoir quitté Lloydminster le 5 juillet dernier, sous un ciel à la couverture nuageuse assez abondante, j’ai pris la route vers le sud. Je voulais me rendre à Consort, en Alberta, mais aussi explorer une route que j’avais pensé prendre lors du déménagement. J’ai d’ailleurs déjà mentionné que cela n’aurait pas été une bonne idée. J’ai cependant goûté une belle section de la Saskatchewan, cette province qui se dit «le pays des cieux vivants» (Land of the Living Skies). Un ciel immense… des étendues de cultures à perte de vue… et ici et là un élévateur à grains qui ponctue le paysage, souvent de sa belle couleur rouge.

Motel Consort

Mais pourquoi Consort? Eh bien, c’est le long de la route 12 que je voulais explorer et en plus c’est le lieu de naissance d’une des Albertaines les plus connues: la chanteuse k.d. lang. Cette métropole de 739 habitants nous accueille avec le motel que l’on voit ci-haut. Je me demandais sérieusement si cet ensemble de maisons mobiles attachées les unes aux autres servait vraiment à l’hébergement des visiteurs ou si certains habitants du bled en avaient fait leur résidence. L’espace que l’on voit devant le motel, c’est un petit parc dont on sent qu’il est vaguement entretenu, parce que les toilettes (que je devais utiliser) étaient fonctionnelles et relativement propres.

Rue principale Consort

La rue principale est immense. D’une largeur telle qu’on pourrait probablement stationner cinq rangées de voitures côte-à-côte… et pouvoir circuler encore! Je comprends que les gens de ces coins de pays paniquent lorsqu’ils arrivent dans un stationnement de centre d’achats! Et ici, la disproportion de la largeur de la rue ne fait que rendre plus évidente le peu de développement des constructions sur les côtés.

Merchants Consort

Malgré tout, l’esprit d’entreprise est bel et bien présent dans ces bâtiments qui semblent avoir été figés dans le temps. On dirait que l’on marche dans un décor de cinéma… plus vrai que vrai. Et les marchants (quels sont-ils?, il faut dire que nous étions dimanche) nous accueillent chaleureusement… du moins par panneau interposé.

Consort Machine Shop

On sent un peu partout dans le village qu’il y a déjà eu plus de prospérité. Témoin cet atelier, dont on sent qu’il a déjà été plus actif. L’endroit est d’ailleurs entouré de champs et de ranches; il y a de l’exploitation pétrolière. Nous ne sommes donc pas dans une région pauvre. Cependant, comme bien des petits villages ruraux, celui-ci a perdu son chemin de fer (et ses élévateurs à grains en 2001).

Église ConsortFull Gospel

Les églises du village ne sont pas vastes, mais elles rassemblent probablement une partie de la population des environs. La seconde était fort coquette avec ses décorations de parterre, même si j’avoue me demander s’il y a des églises qui n’offrent que la moitié de l’Évangile… probablement à leurs yeux.

Et k.d. lang dans tout ça? Euh… Malgré le fait que le site du village dit que le patelin est fier qu’elle soit fille de l’endroit, on ne voit mention d’elle nulle part… Avis à ceux qui voudraient aller à Consort en pèlerinage.

Publicités