Joe Fafard à Edmonton

Royal Sweet Diamond

Au mois de mai, j’ai visité le musée Glenbow de Calgary, où se tenait une exposition des œuvres de l’artiste fransaskois Joe Fafard. Il était interdit d’en prendre des photos… ce qui était dommage, parce que le doigt me démangeait sur le déclencheur… Quelques semaines plus tard, ayant affaire sur la rue Jasper à Edmonton, je suis tombé sur deux de ses belles réalisations, «Royal Sweet Diamond», que l’on voit ci-haut, et un des bustes de Vincent Van Gogh. C’était une belle surprise à laquelle je ne m’attendais pas en allant simplement faire polir mes lentilles cornéennes.

Vincent

Publicités

6 commentaires sur « Joe Fafard à Edmonton »

  1. Ce buste est remarquable ! Tout d’abord, il a une grande force d’expression. Et ensuite, c’est un tour de force d’avoir traduit en bronze – et en trois dimensions – un autoportrait dont l’original est une peinture en deux dimensions… La traduction d’une inspiration artistique d’un moyen d’expression à un autre radicalement différent, est un exploit étonnant. Ce regard perçant nous transperce.

Les commentaires sont fermés.