Énergie (plus) verte pour l’Alberta

Éolienne SinnottPincher Creek est peut-être une bien petite ville, mais c’est indéniablement la région la plus venteuse de la province. J’avais déjà remarqué la présence de nombreuses éoliennes dans la région au cours de mes divers passages: on voit de loin les alignements de ces géants tranquilles qui tournent majestueusement dans le vent. Depuis longtemps, je voulais voir un de ces appareils de plus près, mais il n’est pas toujours facile de s’en approcher.

Lors de mes vagabondages du mois de juillet, j’ai aperçu, près de Sinnott (donc de Pincher Creek) cette éolienne qui se trouve près de la route Crowsnest et dont l’acces n’est obstrué par rien d’autre qu’un champ de blé. Bernadette a donc fait un petit détour pour permettre de donner un peu la perspective. La chose est gigantesque; ça, je le savais déjà, parce que j’ai croisé à de multiples reprises des pales d’éoliennes montées sur des fardiers lorsque je faisais régulièrement le trajet entre Montréal et Ottawa (je n’ai jamais su leur destination finale, mais elles étaient nombreuses et immenses). De plus, lors de mon passage à Taber, j’avais pu voir une série de rotors d’éoliennes sur un train qui était de passage.

Explication turbine

Voici le panneau explicatif qui se trouvait près de l’éolienne photographiée ci-haut. 35 minutes d’opération suffit pour fournir l’électricité nécessaire à une maison moyenne pendant un mois… Pas mal, tout de même. Quant au bruit et aux oiseaux qu’elles dérangent apparemment… est-ce pire qu’une centrale thermique?

Publicités

5 commentaires sur « Énergie (plus) verte pour l’Alberta »

  1. Sous prétexte qu’elles gâcheraient le paysage, en Suisse les éoliennes ne sont pas très populaires

    Quant à moi, j’ai toujours été un peu amoureux des éoliennes, un objet à la fois intelligent, pratique et éminemment beau.

  2. Je suis bien d,accord avec toi Momo. Ces éoliennes à trois pales, je les ai toujours trouvées for élégantes. Mais il se trouvera toujours quelques Don Quichottes réactionnaires pour leur trouver des défauts…

  3. J’ai fait connaissance avec ces superbes silhouettes blanches en Scandinavie il y a déjà plus de vingt ans. De vrais champs d’éoliennes face à la mer. J’ai tout de suite été séduite.

    Il va y en avoir trois installées dans la plaine derrière chez moi et j’avoue que je les attend avec impatience. D’autres ne sont pas aussi enthousiastes, des manifestations ont eu lieu et certains voulaient même racheter le permis de construire de ces moulins du vingt et unième siècle pour éviter la dépréciation de leurs habitations situées dans la même commune !

    Les silos de béton dont les ventilations tournent de jour comme de nuit et qui barrent l’horizon ne les dérangent pas, alors pourquoi les éoliennes ?

    Et puis concernant l’enlaidissement du paysage, je pourrais demander aux détracteurs des éoliennes, est ce que ces constructions ou celles là sont plus esthétiques ?

Les commentaires sont fermés.