Tarte aux amélanches

Au menu du sympathique repas de Noël que nous avons partagé avec des amis de Calgary, un dessert que je n’avais jamais préparé: des tartes aux amélanches. Les réguliers de ce blogue sauront que l’été dernier, je me suis procuré une quantité industrielle de ces petits fruits typiques des Prairies. J’en ai d’ailleurs fait un gâteau au fromage. Il m’en reste évidemment et j’ai décidé d’utiliser une des recettes fournies par le producteur. Le résultat fut délicieux.

  • Une abaisse de pâte à tarte et ce qu’il faut pour recouvrir la tarte (pour une recette simple de pâte, voir ici)
  • 1 litre (4 tasses) amélanches (saskatoons)
  • 150 ml (2/3 tasse) sucre
  • 50 ml (¼ tasse) de tapioca ou de farine
  • 15 ml (1 c. à table) de jus de citron
  • 30 ml (2 c. à table) d’eau
  • Un chouïa d’essence d’amande

Mijoter ensemble les fruits (s’ils sont congelés, il n’est pas nécessaire de décongeler au préalable), l’eau et le jus de citron pendant une vingtaine de minutes. Ne pas faire bouillir. Ajouter le sucre et le tapioca (on peut avantageusement mélanger ces ingrédients avant de les intégrer au mélange) et laisser épaissir. Ajouter l’essence d’amande. Placer la préparation dans une abaisse de pâte non cuite. Faire cuire à 425° (220° C) pendant 15 minutes. Réduire la température à 350° (180° C) et prolonger la cuisson pendant 30-35 minutes.

Vous vous demandez ce qu’il y avait au menu pour le reste du repas (mis à part les tourtières susmentionnées)? Voici: dinde farcie, salade (pour faire semblant de manger santé) et purée de pommes de terres et carottes.

Oh et il y avait aussi d’autres desserts…

Biscuits sablés et sucre à la crème… car il faut bien se gâter.

Publicités

2 commentaires sur « Tarte aux amélanches »

  1. Bonjour, La miche! Je suis heureux que la recette vous ait plu. Comme je le dis plus haut, je n’ai pas inventé cette recette, mais plutôt je l’ai héritée du producteur où j’avais acheté les amélanches, qui fournit un petit livre de recettes (je n’ai pas vraiment essayé les autres). Mes propres amélanchiers ne produisent pas suffisamment de fruit pour en faire des tartes, mais c'est très commun dans le coin.
    Cette recette est aussi délicieuse pour les tartes aux bleuets ou myrtilles; on omet cependant l’essence d’amande.

Les commentaires sont fermés.