Y’a du nouveau…

Photo: SPCA Red Deer

Depuis quelque temps, Oyaté et moi-même parcourions les animaleries et autres lieux où se rencontrent les bibittes poilues à quatre pattes à la recherche d’un chien (car c’était le désir de mon amour). Cet après-midi, à la SPCA de Red Deer, nous avons rencontré «Napoléon». Oui, il y avait bien de très beaux pitous, dont un superbe golden labrador, mais c’est ce petit bout de minet de 3 mois et demi qui a saisi le cœur de mon amour.

Monsieur N a été rebaptisé Rusty, mais conservera le surnom «Monsieur N» pour les fins de ce blogue pour ne pas le confondre avec l’autre Monsieur R, qui sera sûrement jaloux. Comme il est notre premier animal acquis en commun, il symbolise aussi notre union.

Il ne lui reste plus qu’à faire un passage par les mains du vétérinaire (demain ou après-demain) où la SPCA ira le conduire directement. Il perdra ce qui fait de lui un mâle reproducteur… puis il trouvera sa place dans notre petite famille.

Y’a de l’action en perspective!

Ne vous en faites pas pour Messieurs C et R. Ils sont en pleine forme. Ils auront un «p’tit nouveau» à former…

Publicités

7 commentaires sur « Y’a du nouveau… »

  1. Ouah !!!! Bravo a vous deux !!! Magnifique, monsieur N est aaaadooorable, rien qu’en le voyant on craque completement 🙂

  2. Je m’excuse de faire ça en anglais, mais: « Crazy Cat-Gay-Couple, here we come » (vous savez, come ces « Crazy-Cat-Ladies » qui se vivent avec 223 chats dans leur petit bungalow, et qui charabiattent un galimatias fort peu intelligible…)

    Mais, sérieux (faut bien que je parle ado un peu…) vous voilà donc propriétaire du quatrième plus beau chat au monde… (les deux premiers étant MM. C&R, le troisième étant Monsieur Pistou, le chat de la voisine de mes parents…)

  3. Boris, t’as un peu raison… mais on va se restreindre, tout de même! On a quand même des proprios aussi… Quant à sa beauté, il lui reste évidemment à l’atteindre pleinement lorsqu’il aura atteint sa taille adulte. On va donc passer par toutes les phases des « crises d’adolescence » et du chat aux pattes trop longues qui ne sait pas trop quoi faire de son corps. Ça risque d’être fort amusant.

    Dr. CaSo, effectivement, du chien on est passé au chat, du moins pour un bon moment. C’est probablement une bonne idée dans les circonstances présentes, puisque, si tout va bien, Oyaté sera aux études à temps plein pour les quatre prochaines années. Dans de telles circonstances, un chien pourrait être plus difficile à gérer qu’un chat.

Les commentaires sont fermés.