Petite bouffe réconfort: pâté chinois

Le pâté chinois, cet humble plat, proche parent du hachis parmentier, nommé par les anglophones shepherd’s pie… constitue l’un de ces «aliments-réconfort» de la cuisine canadienne. Simple, économique, il se prête à de nombreuses variations. Fort utile pour dépanner ou pour avoir de la nourriture pour quelques jours.

D’abord, il faut faire cuire une dizaine de pommes de terre et les réduire en purée avec un peu de beurre et de lait. Assaisonner de sel. Pendant que les pommes de terre cuisent, on fait revenir un oignon émincé et des champignons en petits morceaux dans un peu d’huile. On ajoute 500 g de bœuf haché et l’on fait bien cuire. On peut assaisonner d’ail, de sauce Worcestershire, d’un chouïa de sauce chili et de fines herbes au goût; ça ne fait de mal à personne. Enfin, il suffit de déposer la viande au fond d’un plat allant au four. On recouvre de maïs en crème mêlé de maïs en grains. Enfin, on dépose, à la cuiller, un rang de purée de pommes de terre que l’on peut décorer de persil et de paprika. Enfourner à 375° F (190° C) pendant une demi-heure environ, laisser reposer une dizaine de minutes et servir. Ça se réchauffe aussi merveilleusement…

J’ai déjà mangé une variation de cette recette où les pommes de terre étaient remplacées par du riz. Pas mauvais du tout, mais ça ne vaut pas l’original.

Publicités

6 commentaires sur « Petite bouffe réconfort: pâté chinois »

  1. As-tu déjà pensé mettre du lait au lieu de l’eau dans tes patates pilées?

  2. Oups! Merci d’avoir signalé l’erreur. Jamais je ne mettrais d’eau dans ma purée de pommes de terre! Corrigé.

  3. Bonjour! Une autre version de ce comfort food canadien, serait la version Tex-Mex: Tu remplaces la purée de pommes de terre par une purée de patates douces, tu gardes l’étage de mais en grain/mais en crème et tu remplaces l’étage de viande hachée par un chili con carne. C’est sûr que c’est pas le même goût, mais c’est très bon aussi. À faire quand tu as un restant de chili con carne, car autrement c’est fastidieux!!!!! J’avais vu cette recette il y a quelques années sur Télé-Québec quand Josée Di Stasio avait reçu à son émission Marie-France Bazzo.

  4. Ce qu’il y a de merveilleux dans le pâté chinois, c’est qu’il se prête à des milliers de variations. Je le fais parfois avec un mélange de pommes de terres et de carottes en purée; quant aux assaisonnements de la viande, on n’a que l’imagination pour limite!

  5. Tout à fait. C’est très versatile comme plat. Sans compter le Shepperd’s Pie traditionel d’Angleterre et d’Irlande qui se fait avec de l’agneau hâché et dans lequel le mais est remplacé par un mélange de petits pois et carottes. Avec de la sauce HP, c’est délicieux!!!!!

Les commentaires sont fermés.