Bannique de fête des mères

Myam!

La mère d’Oyaté est venue en visite aujourd’hui pour célébrer la Fête des Mères. Nous lui avons préparé un repas que j’espère qu’elle a aimé, mais en retour, elle nous a fait un cadeau délicieux: de la bannique. Elle m’avait promis qu’elle me montrerait à en préparer et elle a tenu promesse.

C’est d’une simplicité enfantine. Elle a versé environ quatre tasses (1 l) de farine tout-usage dans un grand bol et y a ajouté environ 4 c à table (60 ml) de poudre à pâte (ces mesures étant entièrement approximatives, puisqu’elle n’a utilisé aucun instrument de mesure). Après avoir bien mélangé ces deux ingrédients et formé un puits au centre, elle a versé environ une demi-tasse (125 ml) de shortening fondu mélangé à environ 350 ml d’eau froide dans le puits avec un œuf. L’étape suivante est cruciale: avec une fourchette, elle a graduellement incorporé la farine à l’eau, érodant graduellement le bord jusqu’à ce que la pâte se forme. Après avoir légèrement pétri le tout, elle l’a déposé sur une plaque chauffée à 450° F (225° C) pendant une trentaine de minutes, soit jusque ça soit doré.

Chaud, tout juste sorti du four, avec du beurre… un délice!

Publicités

10 commentaires sur « Bannique de fête des mères »

  1. Doreus , n’oublie pas que tu es lu de l’autre coté de la Mare …..:-)

  2. Comment appelle-t-on le shortening en France? J’ignore… C’est de la graisse végétale sous forme solide. Du saindoux?

  3. Ah ok ! si c’est végétal , chez nous c’est de la margarine .
    Le saindoux est de la graisse de porc .

  4. Tout est bon dans le cochon !
    J’essaie ( vainement ) de vendre mon projet de Bombe à Lisier comme arme dissuasive……
    Je ne préciseraî pas sur quel théatre d’opération , ça pourrait servir , pour ne pas choquer tes lecteurs ….

  5. Ça ressemble un peu au fâmeux « biskit » amerloque…

    Et dis moi, comment avez vous fait pour que le shortening fondu reste fondu dans de l’eau froide?

  6. Patton, pour la bombe, une amie m’a déjà suggéré une idée semblable pour dissuader ceux qui suivent de trop près sur la route… tout spécialement la nuit.

    Boris, il importe peu que le shortening reste fondu très longtemps. il faut qu’il soit mou et dissous dans l’eau. On fait fondre au micro-ondes, puis on ajoute de l’eau froide dans le contenant et on verse immédiatement dans le puits.

  7. Ça ferait d’excellents scones. Il suffirait d’en faire de petits pains. En fait, la recette de la bannique résulte de la traite des fourrures (les Amérindiens n’utilisaient pas de farine de blé). C’est suite à la rencontre de marchands de fourrures (souvent écossais) et des Amérindiens et de leurs techniques de cuisine sur le feu que ce pain à cuisson simple, sans long processus de levure, a été développé.

  8. Puis-je utiliser votre photo de la bannique pour un magazine de 30 exemplaire?

Les commentaires sont fermés.