Une moins belle surprise…

Voici la vue de notre chambre ce matin, au réveil… et la photo a été prise il y a dix minutes.

Pendant que Montréal vit une canicule, ici, disons… que ce n’est pas du tout la même chose.

Vous voyez la poche jaune avec un gros 5 au centre de l’Alberta… eh bien! Red Deer est au beau milieu de celle-ci.

Dire que la fin de semaine dernière, il me fallait tondre la pelouse (pour la deuxième fois) et que je plantais le jardin. Mais bon… ce n’est pas inhabituel pour l’Alberta en mai/juin. Il n’y a pas lieu de paniquer. Ça fondra. Je devrai peut-être remplacer mes tagetes et pensées, cependant…

Oui, Maman, j’espère aussi que ce sera fondu lorsque tu arriveras dans un peu plus d’une semaine. La bonne nouvelle est que ça nous fera un printemps un peu plus généreux en humidité, ce dont les fermiers auront bien besoin.

Publicités

17 commentaires sur « Une moins belle surprise… »

  1. Ouais… Ici, mai-juin est la «saison des pluies». On reçoit le plus gros des précipitations de l’année durant cette période. Puis ça devient sec… sec… sec… Et chaud.

  2. Vraiment étonnant ! ….. méme si ça arrive en Alberta . Pour des Gaulois , c’est stupéfiant .

  3. Pour avoir vécu 2 ans à Edmonton, rien ne me surprend… C’est fou comme la température est « changeante » en AB.

  4. Pôvre p’tite crotte! Je compatis avec ton toi et ton tshum, parce que, à l’image de Dominique Michel, J’HAÏGUIS l’hiver… parce que c’est comme le hockey (à l’époque de l’écriture de la chanson, s’entend), y a des finales jusqu’au mois de mai!

  5. Oui… si ça continue, on aura des finales aussi longues que celles de la LNH. Je m’en passerais. Mes plantes aussi.

  6. Hahaha, pareil ici, grosse neige hier soir et pendant la nuit, mais heureusement ça ne tient pas! J’y crois pas… quel pays de fous!!!

  7. Et moi qui me suis plainte d’avoir eu trop chaud hier… Ça met les choses en perspective… C’est dommage pour les annuelles par contre.

  8. Un examen attentif nous révèle cependant que tout cela n’est pas extrêmement loin du…. Pôle nord.

  9. Boris, ce sont les marchands de la rue Sainte-Catherine qui doivent être contents… ou du moins soulagés.
    Dr. CaSo, c’est effectivement un peu affolant la première fois. Ma mère, qui suit religieusement la météo de l’Ouest par le canal météo, m’a demandé confirmation de ce qu’elle avait entendu dire lors de notre conversation de cet après-midi.
    Fabulous Fabs, j’ai fait un tour du jardin en fin d’après-midi, après que la plus grosse partie de la neige a fondu, et au premier regard, il semble que les annuelles soient indemnes. Il neigeait, mais il ne gelait pas (oui, je sais, c’est étrange). Les delphiniums, cependant, ont beaucoup souffert. Il m’a fallu couper plusieurs tiges qui s’étaient rompues et tuteurer le reste. J’ai également dû soutenir le buisson qui sert de refuge aux chats. Une courte promenade dans le quartier ce soir nous a permis de voir plusieurs branches d’arbres cassées.
    Marine: laquelle? En passant, tu sais que Calgary a eu une tempête bien pire qu’ici
    Momo… Pôle Nord? Tout de même, nous ne sommes qu’à 52° 10′ de latitude nord (Genève est à 46° 12′, soit légèrement moins d’un degré plus au nord que Montréal, qui est à 45° 28′). Nous sommes un poil au sud de Berlin, qui se trouve à 52° 31′. En plus, la perturbation météo qui nous a apporté de la neige venait… des États-Unis, du sud. Y’a des drôleries météo qui se produisent ici à cause des Rocheuses et de leur effet perturbateur…

  10. Mais Berlin, pour nous, c’est quand même déjà bien au nord (et les hivers sont connus pour être rudes). Reste que je garde un souvenir d’un été berlinois plutôt ensoleillé. Cela étant, j’espère que le soleil va quand même bientôt vous revenir.

  11. Marine, aurais-tu par hasard la nostalgie de l’Alberta?
    Momo, oui, il y a une différence due à la latitude, mais il y a quand même quelques degrés d’ici au pôle… Nous sommes apparemment à une altitude plus élevée que Genève aussi (autour de 900 mètres).

Les commentaires sont fermés.