Si la marée noire du Golfe du Mexique était centrée sur Red Deer…

Elle s’étendrait au sud jusqu’à Didsbury environ, à l’ouest jusque profondément dans les Rocheuses (recouvrant entre autres le champ de glace Columbia) et couvrirait la ville d’Edmonton.

Pour l’effet, je l’ai aussi envoyée se promener à Joliette, ma ville natale. Là, elle s’étendrait de Fort-Coulonge / Petawawa, bien à l’ouest d’Ottawa, jusqu’à Québec, recouvrant bien entendu l’ensemble de la région métropolitaine de Montréal.

Pour mes lecteurs d’outre-Atlantique, j’ai envoyé la marée noire en balade dans la Ville-Lumière.

Ça met les choses en perspective… bien que l’on n’y puisse pas grand chose tant que nous dépendons autant des combustibles fossiles. Vous voulez emmener la marée noire dans votre propre arrière-cour? Allez faire un tour .

Publicités

11 commentaires sur « Si la marée noire du Golfe du Mexique était centrée sur Red Deer… »

  1. Gloub , gloub , splash ….. Ah ben Merci Doreus ! Merci ….. Je patauge …..

  2. Patton, va falloir envoyer une équipe de nettoyage pour te sortir de là…

    Boris: D’accord. Entièrement d’accord.

    Deef, c’est effectivement une cochonnerie… mais elle demeure une cochonnerie nécessaire tant que nous n’aurons pas le courage de nous tourner vers d’autres sources d’énergie.

  3. Je pense que nous nous mettrons au solaire pour notre conso perso d’ici 5 ans…

  4. Marine, je le ferais bien… si la chose n’était pas si chère. J’irais également pour un chauffage géothermique. Ça ne résout toutefois pas la question de Bernadette, car les autos électriques, par ici, avant que ce soit pratiquable…

    Olivier, oui… et ça continue de s’agrandir.

  5. Il y a toujours les hybrides qui se developpent mais pour rentabiliser le prix d’achat, par exemple pour le ford escape (nous avions hésité), comptez 6 ans parait-il…
    et je me demandais si les batteries n’étaient pas plus sensibles aux conditions un peu extremes qu’un « bon » vieux moteur essence ou diesel.
    y-a-t il des credits d’impots pour les renovations de maison vers les energies renouvelables en alberta ? auquel cas cela pourrait etre interessant…

  6. Les hybrides, c’est évidemment un compromis de transition intéressant. Disons que c’était un peu hors de mon budget lors de l’achat de Bernadette, il y a trois ans. Quant aux crédits d’impôts à la rénovation domiciliaire, il y en a (au niveau fédéral), mais pour cela il faut être propriétaire… ce qui n’est pas encore notre cas.

  7. Comment mieux se rendre compte de l’ampleur de cette catastrophe écologique que de la superposer fictivement à ce qui nous est familier ?
    Ce qui arrive est le résultat de la technologie quand il reste une part de chance. On fera pareil avec le nucléaire mais les conséquences risquent d’être à une autre échelle. Il serait temps que l’homme cesse d’imaginer être le maître en toutes choses et retourne à la place d’invité, qu’il n’aurait jamais du quitter, sur la planète bleue.

  8. Je suis d’accord… mais malheureusement ce ne sera pas pour demain (à moins que se produise une catastrophe d’une ampleur telle que nous n’ayons pas le choix).

Les commentaires sont fermés.