Un petit mot de l’autre bout du pays

Un petit bonjour de Charlottetown, Île-du-Prince-Édouard. Oui, je suis dans la plus petite province du pays. Non, je ne sais pas encore de quoi elle a l’air, parce que, si j’ai bel et bien pris l’avion que l’on voit sur cette photo assez tôt ce matin (en compagnie de ma mère, qui retournait chez elle après un deux semaines qu’elle a apprécié… autant que nous), je suis arrivé dans l’Île bien après la tombée de la nuit. Et j’ai trois heures de décalage horaire, donc il est 1 h 30 et je suis très très réveillé. Pourtant, il faut que je pense aller au lit, parce que je devrai me lever tôt.

Qu’est-ce qui m’amène ici? Une conférence de trois jours sur la santé dans les communautés minoritaires francophones au Canada. J’ai déjà fait la rencontre de plusieurs autres participants dans la navette qui nous menait de l’aéroport. Ça promet.

J’ai profité du voyage pour faire escale à Montréal et rencontrer l’ami Boris pendant quelques heures. L’atterrissage m’a permis de croquer cette vue imprenable sur le centre-ville.

Cliquez sur l'image pour agrandir

À bientôt!

Et oui, Oyaté me manque déjà. Les minets aussi.

Un dernier mot: comme le décalage horaire me donne peu envie de dormir, je suis allé me promener brièvement au centre-ville. C’est beau et sympathique, Charlottetown. Et je risque de m’empiffrer de fruits de mer. Des photos viendront.

Publicités

Un commentaire sur « Un petit mot de l’autre bout du pays »

  1. Bonne conférence, bonne dégustation de fruits de mer et courage! Oyaté va venir te rejoindre bientôt!

Les commentaires sont fermés.