Maasdam

Ce matin, en quittant l’hôtel où je réside pour me rendre à l’hôtel où se déroule la conférence à laquelle je participe, je pouvais voir, au bout de la rue, la cheminée de cet immense vaisseau. J’apprends ce soir en regardant rapidement les nouvelles locales qu’il s’agissait de son centième passage dans cette ville et que l’événement a été souligné en grande pompe.

Pourquoi ne m’ont-ils pas invité à visiter le bateau?

Pour ce qui est de la conférence, le programme de la journée nous a réservé de belles surprises, dont je vous parlerai davantage lorsque je ne serai pas complètement épuisé. À défaut de mieux, je vous laisse sur mon souper de ce soir:

Comme on peut le voir (mon calepin se trouve à droite), c’était un souper de travail.

Publicités

7 commentaires sur « Maasdam »

  1. Je pense que si tu avais mangé ça à la maison, tu aurais eu deux chats TRÈS affectueux dans les pattes…

  2. Disons que si Monsieur C était encore de ce monde, il m’aurait fait les yeux doux. Les deux autres sont complètement indifférents à la nourriture pour humains. Et c’est tant mieux!

  3. Mais je suis sûr que du homard, ça doit titiller leur titilline un tant soit peu, tout de même! (En passant, était-il bon?)

  4. Le homard était délicieux. Quant aux chats, ils restent indifférents aux boîtes de thon… c’est tout dire!

Les commentaires sont fermés.