Au cœur de la santé en milieu minoritaire francophone

D’abord, à tous les Canadiens français, joyeuse Saint-Jean-Baptiste!

Nous l’avons vécue ici à l’Acadienne, au cours de cette conférence sur la santé qui a d’ailleurs fait l’objet d’un reportage de Radio-Canada (lire l’article ici). Hier, la journée était consacrée à l’information sur la santé. L’événement marquant de la publication de la stratégie pour la promotion de la santé en français au Canada en fut l’événement politique crucial, mais il y eut également de nombreuses présentations fort stimulantes et intéressantes dont je parlerai demain. Aujourd’hui, elle était dédiée aux réseaux. En effet, l’organisme qui organise cette conférence, la Société santé en français, est formée de 17 réseaux répartis à la grandeur du pays, dont le Réseau santé albertain, qui m’a amené ici.

Ce matin, il y avait une conférence plénière, puis une série d’ateliers. Ensuite, nous étions conviés au Centre des arts de la Confédération, qui se trouve tout près du centre de conférences. Là, on nous a servi un lunch plutôt maigre… en sacs, afin de nous permettre de passer l’après-midi à visiter les kiosques aménagés par chacun des 17 réseaux. C’est ce que l’on voit sur la photo ci-haut. Le kiosque de l’Alberta est au fond, et il y avait foule

Ma petite visite terminée, je me suis baladé du côté de deux librairies tout près qui se spécialisent dans le livre usagé (une espèce en voie de disparition selon l’un des deux bouquinistes; personnellement, je ne suis pas aussi pessimiste). Il n’est pas impossible que je me sois procuré quelques livres… Ce genre de librairie me manque beaucoup dans ma province d’adoption.

Puis je suis allé me reposer un peu avant le gala qui clôturait la journée. Un excellent repas qui nous était offert gracieuseté du gouvernement du Nouveau-Brunswick (merci!), la seule province officiellement bilingue au Canada. Pendant le repas, on a remis un prix à l’un des pionniers de la Société santé en français, le Franco-Manitobain Hubert Gauthier. Ce fut un moment d’émotion qu’il a partagé avec son épouse et l’un de ses fils.

Cet hommage a été suivi d’un spectacle particulièrement festif offert par deux Acadiens de l’Île-du-Prince-Édouard, anciens membres de la formation Barachois, «Chuck et Albert». Non seulement nous ont-ils fait rire aux éclats, mais ils ont réussi à faire danser la très grande majorité des personnes présentes (oui, moi aussi) dans une ronde qui serpentait joyeusement entre les tables. Ce fut le clou du spectacle et de la soirée. Je vous laisse toutefois sur une leçon de podorythmie offerte par Albert sur les épaules de Chuck et sur une vidéo filmée aux États-Unis… dans laquelle ils parlent aussi dans l’autre langue pour le bénéfice de l’auditoire. C’était le numéro d’ouverture ce soir… en français bien sûr! Ils sont en tournée; s’ils passent par chez vous, ne les manquez pas!

About these ads

2 réflexions sur “Au cœur de la santé en milieu minoritaire francophone

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s