Souper à l’indienne

J’ai bien dit «à l’indienne» et non «à l’amérindienne», bien qu’Oyaté soit Sioux Nakoda.

Il y avait au frigo trois tranches de porc qu’Oyaté regardait d’un air suspect… car quand on lui a préparé du porc, c’était toujours sec et fade. J’ai beau lui rappeler que ce n’est pas exactement mon genre de cuisine, les traumatismes alimentaires ont la vie dure. Il lui est donc venu une idée… soit d’apprêter le porc à l’indienne et de l’accompagner de riz et de sa recette préférée: du poulet korma. Bon…

Hier après-midi, nous avions donc tous deux le nez plongé dans les livres de recettes.

Nous avons trouvé ces trois plats: poulet korma, cari de porc et champignons et cari de légumes, le tout accompagné de riz au safran (ça, je sais faire sans recette). Les recettes telles que présentées dans le volume Hot & Spicy: Sizzling Dishes Made Easy sont plus longues à préparer qu’il n’y paraît. La liste d’ingrédients est assez considérable et il y a beaucoup de manipulation. Si bien que nous avons soupé à 23 h 15.

Mais c’était délicieux.

Publicités

2 commentaires sur « Souper à l’indienne »

  1. Pour mon homme, plus ça brûle, plus c’est bon.
    J’ai du mal avec les trucs trop épicés, mais j’aime quand même beaucoup les plats indiens. Celui-ci a l’air très bon.

  2. C’était délicieux (pas très épicé, en fait, parce que nous sommes allés très mollo sur les doses recommandées de piment frais), mais beaucoup trop long à préparer. Il faut que je trouve un système pour cuisiner efficacement la bouffe indienne comme j’arrive à le faire pour la bouffe française ou italienne.

Les commentaires sont fermés.