Rémi est vraiment un brave!

J’en ai parlé au moment de son départ pour son grand voyage aux quatre coins des Amériques. Il y a déjà quelques mois qu’il roule sur les routes d’Amérique du Nord. Rémi Lafrenière se balade à bicyclette et veut rejoindre les quatre extrémités (nord, ouest, sud et est) des continents américains atteignables par la route. Il a déjà rallié Prudhoe Bay (le point le plus septentrional) et Anchor Point (l’extrémité occidentale), tous deux en Alaska. Un peu plus d’un mois plus tard, et près de 20 000 km depuis son départ de Sainte-Marcelline, au nord de Joliette, il a retraversé le Canada et les États-Unis et le voici qui a presque terminé de parcourir le Mexique. Un de ses fidèles a même dressé deux cartes de son trajet jusqu’en Californie que l’on peut voir ici.

On peut suivre la progression de Rémi par son blogue, où il écrit au gré des moments où il peut avoir accès à internet, ainsi que par son site. Celui-ci nous donne d’ailleurs un portrait plus complet du bonhomme et de ses aventures jusqu’ici.  Pour savoir où il se trouve en temps réel, il suffit d’appuyer sur le bouton vert que l’on aperçoit dans l’illustration pour obtenir une carte tenue à jour grâce à son localisateur Spot.

C’est là où il est ce soir… il a passé Acapulco au Mexique il y a deux jours et il est en route vers le Guatemala. En zoomant (il faut utiliser les boutons sur la carte; la roulette de la souris ne fonctionne pas) et en activant la vue «mixte», on peut localiser très précisément où il se trouve.

Souvent, comme il longe des routes importantes, celles-ci ont été victimes des voitures de Google Street View. C’est ainsi que, ayant ouvert un autre onglet de mon navigateur pour utiliser cette fonction de Google Maps (qui n’est pas disponible dans l’application Spot sur le site de Rémi) je puis savoir que, cette nuit, Rémi dort fort probablement dans sa tente derrière le bosquet de palmiers que l’on voit au centre de l’image.

Il a probablement pris son souper au petit restaurant qui se trouve juste à côté et dont on peut voir l’«auvent» au bord de la route.

Rémi, tu nous fais voyager. Bon courage! Et vous, mes lectrices et lecteurs, allez lui rendre visite. Souvent!

Publicités

2 commentaires sur « Rémi est vraiment un brave! »

Les commentaires sont fermés.