Riz frit au poulet

Je suis enrhumé. C’est fin pour commencer une année scolaire… Mais bon. C’est la vie et peut-être que le pow wow de la fin de semaine dernière (où, comme tout le monde, j’ai eu droit à un froid de canard) a eu un rôle à jouer… Mais bon. Le temps que mon système immunitaire se reprenne, la cuisine-confort est au menu.

Ce matin, Oyaté avait, à la blague, prononcé chicken fried rice avec un faux accent asiatique. Je me suis dit que ce serait une idée pour le souper, étant donné qu’il y avait de la poule au frigo. J’avais une assemblée générale de l’ACFA après ma journée de travail, donc je suis rentré fatigué; moi, j’avais pu grignoter à l’assemblée; mais lorsque Oyaté s’est pointé, il ne restait plus que des biscuits.

Nous sommes rentrés et je me suis mis à l’ouvrage, pendant que mon homme terminait le ménage qu’il avait commencé dans l’après-midi.

Donc, j’avais deux suprêmes de poulet que j’ai fait doucement griller sur le barbecue, retournant de temps à autre et badigeonnant la chair d’un mélange de sauce soja, de sauce aux huîtres et de mirin.

Pendant ce temps, du riz cuisait. Je suis allé cueillir des haricots et des pois au jardin (notre frigo n’avait pas de légumes intéressants) que j’ai lavés et coupés. J’ai aussi haché des oignons verts et coupé des tomates en dés. Ceci dit en passant, je commence enfin à avoir quelques tomates au jardin; elles sont petites et le mûrissement est vraiment tardif. Je sens que je vais soit devoir faire tu ketchup ou des tomates vertes frites (recette ici)…

Le riz étant cuit, rincé et égoutté, j’ai fait tomber de l’oignon finement émincé et de l’ail dans une poêle. Lorsque les oignons sont devenus transparents, j’ai ajouté un peu d’huile, puis le riz, que j’ai bien enrobé de l’huile de la poêle avant d’arroser des mêmes ingrédients avec lesquels j’avais badigeonné le poulet. J’ai jeté une poignée de noix de cajou et de graines de sésame. Le poulet étant cuit, je l’ai découpé en dés, puis ajouté à la mixture, puis j’ai déposé les légumes, laissant doucement réchauffer à couvert une ou deux minutes. Après avoir touillé, j’ai servi dans de grandes assiettes creuses.

La prochaine fois, je sens que je vais être un peu plus généreux en sauce soja et en épices… c’était bon, mais ça aurait pu être plus relevé… mais ça pourrait aussi être le fait de mon nez congestionné. Oui, je me soigne.

Oh! Nous venons de nous taper la série des films Star Wars dans l’ordre… question d’accompagner nos repas. Oui, ça fait nostalgie.

Publicités

15 commentaires sur « Riz frit au poulet »

  1. Ainsi le Coryza frappe des 2 cotés de la Mare …!
    Vixen et moi succombons aussi à ce microbe …. malgré nos gros poumons (!) .
    Et pourtant , de retour de Paris , sous la pluie , nous avions fermé le toit pour dévaler l’A 16 , oubliant l’ascése ?

  2. Justement… on pensait à toi ce matin, parce que nous serons à ATPN la fin de semaine prochaine (du 17 au 19) pour les examens d’entrée d’Oyaté.

  3. Vous êtes les bienvenus chez moi mais c’est le week-end de l’enfer: vendredi soir ET samedi toute la journée j’ai DEUX trucs obligatoires à faire (en même temps, oui, et je ne sais même pas comment je vais m’en sortir). Donc pour la bouffe ça sera plutôt le resto, mais par contre la chambre vous attend 🙂

  4. Je me demandais où donc avais-je pu attraper ce maudit rhume de fin d’été… Je sais maintenant, c’est la fréquentation de de blogue… tu devrais mettre un « disclaimer » quand tu es « balade »…

  5. Pas de corrélation sans cause! Coryza en Alberta et Coryza chez moi, il est impossible qu’il n’y ait pas de lien (Je n’ai pas l’habitude de faire ça, mais pour qu’on ne me tombe pas sur la tomate, je me permet d’ajouter: LOL)

  6. Stéphane: ça se rempironne avant de s’emmieuter…
    Patton: ce que tu dis ne m’aide pas du tout, mais alors pas du tout!

  7. En fait, c’est surtout la voix que j’ai d’éraillée, parce que je respire quand même assez bien… Je ne peux pas me plaindre, même si je me sens parfois parfaitement misérable… C’est que je suis un homme, et les hommes, c’est bien «p’tite nature»…

Les commentaires sont fermés.