Poulet en crème aux champignons

Il y a quelque temps, Oyaté et moi-même regardions, pour la ènième fois (parce que nous l’aimons bien), le film Julie & Julia. Il s’y trouve une scène où Julie Powell prépare un poulet en sauce aux champignons à l’air divin. On trouve la recette ici.

Extrait du film «Julie & Julia»

Oyaté s’était exclamé: «J’en veux!» Bon. Je peux te faire quelque chose de semblable, que je lui réponds. L’autre jour, je lui demande, alors qu’il était au sous-sol, s’il pouvait choisir une viande pour décongeler pour un repas à venir. Il est remonté avec un paquet de suprêmes de poulet. Nous avions des champignons, de la crème… donc, tout ce qu’il faut pour préparer une sauce divine.

Je n’ai pas suivi la recette de Julia Child (je ne l’avais pas consultée avant d’écrire le présent article). Je me suis plutôt laissé porter par l’inspiration. J’ai donc fait revenir, dans un peu d’huile et de beurre, des champignons de Paris en tranches, trois gousses d’ail finement hachées et une échalote sèche finement hachée. Lorsque les champignons ont bruni, on retire du feu et on déglace la poêle au vinaigre de cidre (je n’avais pas envie d’ouvrir une bouteille de blanc, mais j’aurais pu faire la sauce à base de vin, ce qui lui aurait donné un goût exquis). On laisse évaporer le liquide.

On dépose dans la poêle chaude une belle noix de beurre et un peu d’huile, puis on dépose les suprêmes de poulet pour les faire dorer sur toutes leurs faces. Ceci fait, on verse une bonne rasade de bouillon de dinde, on assaisonne (cumin, thym, une branche de romarin), puis on laisse doucement mijoter à l’étouffée une dizaine de minutes pour permettre au poulet de cuire entièrement. On découvre, on verse les champignons cuits ainsi qu’une rasade de crème à fouetter (dans laquelle j’avais dilué un peu de fécule de maïs pour aider l’épaississement de la sauce sans avoir à utiliser une tonne de crème).

J’ai servi avec du riz pilaf assaisonné au safran et à la graine de cumin.

Si j’y avais pensé, j’aurais versé une bonne cuillerée de moutarde dans le bouillon, et ajouté des oignons verts finement ciselés en fin de cuisson, mais ça m’a échappé…

Publicités

9 commentaires sur « Poulet en crème aux champignons »

  1. Apparemment, les esprits gourmands se rencontrent puisque j’ai cuisiné hier soir quelque chose qui avait l’apparence et l’onctuosité de ton plat 🙂
    Le fameux filet mignon dont nous nous étions régalés lors de votre passage en ville, mais sans la moutarde et en le cuisant beaucoup moins pour garder l’aspect crémeux délicieux et ne pas tomber dans la cata de la pate collante peu ragoutante à l’oeil que j’avais servi :p

  2. Justement, j’y pensais… avec toutes ces couleurs dans les arbres. Je dois seulement réussir à les capturer avant que la pluie les fasse disparaître entièrement.

  3. Cher Doreus – Lucullus …..
    Tes savoureuses recettes nous éblouissent toutes et tous !
    La Maman de NELSON , dont j’ai partagé la vie en France et en Afrique , moulait son riz dans une coupelle , ce qui ajoutait une touche esthétique à l’assiette du plus bel effet .
    généralement surmonté d’un petit motif d’herbes et/ou de tomates cerises .
    Vu la beauté de tes assiettes , ce serait le Nirvana visuel de ton plat savoureux !
    Pourquoi pas une feuille d’Erable sous la boule de riz ?

  4. Il m’arrive de mouler le riz… rarement. Cette photo a été prise plus ou moins à l’improviste; je n’avais pas prévu faire un article sur cette recette, mais une fois la bouffe dans l’assiette, je l’ai trouvée inspirante pour mon objectif.
    Tu sais, en Alberta, il n’y a pas d’érables (à sucre, le type qui nous donne la feuille d’érable qui figure de manière schématisée sur le drapeau canadien). Notre climat ne lui convient pas. C’est un arbre qui se retrouve seulement dans la vallée du Saint-Laurent et plus au sud.

  5. Hé ! Mais ça ressemble furieusement à notre poulet vallée d’Auge ! Une recette typiquement normande. Il faut dire que le nombre de vaches en Normandie prédisposait aux recettes à la crème et elles sont nombreuses. La première, demain, sur mon nouvel espace d’écriture. Je ne mets pas le lien car je crains que mon commentaire soit écarté dans le spam, mais en cliquant sur mon nom, on y arrive. Je ne pouvais pas me résoudre à me taire définitivement 🙂

  6. Merci, KRN, pour ta charmante visite. J’osais espérer que tu n’arriverais pas à te taire. Pour les recettes à la crème, effectivement, la Normandie est plutôt réputée… J’aurais de la difficulté à m’en passer si j’y vivais.
    Pour ce qui est des liens, n’hésite pas. Si ça va au spam, je l’y récupère et je l’approuve.

Les commentaires sont fermés.