Tension, attention!

Source: Forces canadiennes via Le Devoir

Sur ma table de nuit se trouvait jusqu’à tout récemment le dernier numéro de la revue Canadian Geographic (publiée sous le titre Géographica en français). Le numéro d’octobre porte entièrement sur les conséquences des changements climatiques qui se sont amorcés et qui s’annoncent. On y parle ici et là des défis économiques, sociaux… et potentiellement politiques et stratégiques qui se posent face à un réchauffement planétaire que seuls des inconscients comme l’actuel premier ministre de notre pays et ses consorts persistent à nier.

Voici que, au hasard de mes vagabondages dans l’actualité, cet article du Devoir me tombe sous les yeux: on y mentionne un rapport publié par les Forces armées canadiennes qui fait le point sur plusieurs défis stratégiques qui s’annoncent… Si le gouvernement se plonge, comme la proverbiale autruche, la tête dans le sable, il semblerait que ce n’est pas le cas de tout le monde. Ce rapport, sortant de l’une des branches préférées de l’appareil gouvernemental pour les conservateurs au pouvoir, saura-t-il faire tourner quelques têtes?

Publicités

8 commentaires sur « Tension, attention! »

  1. Juste un petit mot (avant de m’écrouler dans mon lit, réveil à 2 heures du mat et 10 heures de voyage, je suis naze!) pour te prévenir que j’attends ta photo… 😉

  2. Dr. CaSo… j’attendais d’en avoir une bonne, mais je suis toujours trop dans les vaps le matin… Je t’ai envoyé autre chose hier soir.
    Patton, je n’ai pas lu le rapport en détails; il y aurait plusieurs cas géopolitiques autres qu’environnementaux…

  3. Très intéressante, cette carte !
    L’eau sera le pétrole du XXIe siècle. On n’hésitera plus à faire la guerre pour s’en procurer. C’est d’ailleurs déjà un sujet de tension au Moyen-Orient (Syrie/Israël, Turquie/Syrie, Jordanie et Palestine/Israël…).

    Au moins, en Alberta, il y a de l’eau ET du pétrole. 🙂

  4. Pour l’instant, il y a suffisamment d’eau en Alberta… mais peut-être pas pour longtemps. Les bassins hydrographiques qui prennent leur source dans les Rocheuses sont déjà surexploités. L’avenir n’est vraiment pas rose pour les Prairies à long terme.

  5. Je ne crois pas divulguer de secret en précisant que les FC prévoient que les prochains déploiements seront en Afrique, du coté Congo apparement.

Les commentaires sont fermés.