C’est commencé

… enfin, une première ronde de corrections est terminée (jusqu’à demain, alors que je recevrai d’autres travaux qui requerront mon attention) et j’ai pu commencer, avec Oyaté, les préparatifs de la grande fête familiale que nous aurons à Noël. La belle-famille commence à être enthousiasmée. Hier, après une rencontre sympathique avec quelqu’un qu’Oyaté a rencontré via Fesse-de-bouc, nous sommes allés chez le Pneu Canadien pour nous procurer une rôtissoire comme celle que l’on voit ci-dessus et que j’avais empruntée à une bonne amie à l’Action de Grâces, parce que le bestiau acheté à cette occasion n’entrait tout simplement pas dans ma rôtissoire de taille moyenne.

Aujourd’hui, nous avons fait une première épicerie pendant laquelle nous avons acheté une grosse dinde pas chère, car je ne sais pas si je pourrai faire cuire une dinde suffisante pour nourrir 25 personnes. Donc, je vais en préparer une à l’avance, qui sera dépecée et dont on pourra se servir en supplément à celle qui sera cuite le soir de Noël. Et puis, s’il y a trop de viande, je ne suis jamais à court d’idées.

Nous avons également commencé la préparation de la quinzaine de tourtières qui seront nécessaires. Six ont été faites aujourd’hui. Noël n’est pas Noël sans tourtières. Ma belle-famille aura donc droit à une tradition canadienne-française. Y’aura aussi, inévitablement, du sucre à la crème, surtout que ça fait des lustres que je n’en ai pas préparé. Des biscuits sablés aussi, car la belle-famille adore (Oyaté itou).

Comme la belle-famille prévoit rester dans la région jusqu’au 28, il nous faudra vraiment planifier un menu pour ces trois jours de festivités. Il faudra des plats substantiels mais économiques, comme des lasagnes (sûres de plaire) et autres ragoûts. Qui sait, peut-être refera-t-on l’expérience de la pizza, que nous avons préparée ce soir en même temps que les tourtières. Alors qu’Oyaté s’est fait une autre pizza au poulet, pour ma part, je me suis mitonné une délicieuse pizza au saumon fumé et gorgonzola.

En passant, le 18, c’est l’anniversaire d’Oyaté. Euh… j’ai invité quelques personnes de notre entourage, mais je n’ai aucune idée qui me vient pour le menu du souper. Ça viendra, j’en suis sûr, mais vous avez des suggestions? Bon, il faut savoir qu’Oyaté a quelques restrictions que je n’ai pas: il n’aime pas vraiment les viandes autres que poulet-bœuf-porc (dans cet ordre-là), même s’il s’est surpris à aimer l’agneau que je lui ai préparé une ou deux fois. Il n’aime pas non plus quoi que ce soit qui vit dans la flotte… Oui, je sais, ça restreint quelque peu le répertoire. Il adore la bouffe indienne, mais je ne suis vraiment pas expert en la matière…

Bon. Je retourne à la vaisselle…

Je vous tiendrai au courant des statistiques effarantes des repas gargantuesques qui se pointent à l’horizon.

Publicités

8 commentaires sur « C’est commencé »

  1. Quand tu parles de bouffe indienne, est-ce que tu parles de la bouffe issue du pays ayant pour Capitale la Nouvelle-Delhi ou de celle des ancètres de ton Beau?

  2. Marine, l’organisation ici est la clef du succès!
    Boris, indienne, pas amérindienne. Curieusement, il n’aime pas vraiment la bouffe soit-disant traditionnelle de son propre peuple, sauf lorsqu’il s’agit de versions métissées comme le Indian Taco.

  3. On dirait qu’il neige sur ton blog (comme sur Montréal d’ailleurs, on était supposé avoir 5 cm en 24 heures, c’est plutôt 30 cm qu’on a eu)… comment fais-tu cela?

  4. Boris, oui… c’est d’ailleurs la neige montréalaise (qui me fait penser que l’hiver commence vraiment, même si ici la neige nous tient compagnie depuis deux-trois semaines) qui m’a donné l’idée d’activer la neige sur le blogue. C’est une fonction offerte seulement chez Presse-Mot. Je ne crois pas que Blogueur l’offre.

    Sudriveraine, j’y ai pensé… en plus, ça aide la sociabilité. Peut-être une fondue. Qui sait…

Les commentaires sont fermés.