Nawel

Y’était-y pas beau, notre sapin? Oui, je parle déjà au passé. Nous l’avons dressé le 24 décembre… puis nous avons immédiatement commencé à nous inquiéter pour sa survie. En fait, dès le lendemain de Noël, il commençait, le pauvre à souffrir des déprédations de deux décorations impromptues et imprévues, mais surtout bien vivantes:

Ce sont là deux fort belles décorations, photographiées ici par Oyaté… mais je craignais à la fois pour le sapin et pour nos minets grimpeurs et grignoteurs. Je n’avais jamais eu à gérer ce genre de situation auparavant, puisque c’est la première fois que j’ai deux jeunes chats en présence d’un arbre de Noël. Feu Monsieur C n’a jamais eu envie de grimper, et Monsieur R se contentait de grignoter les bouts des branches. Je craignais donc, si nous n’enlevions l’arbre que quelque chose comme ceci se produise:

Donc, nous avons laissé les autres décorations, mais enlevé le sapin pour le remplacer par le tout petit que j’avais quand j’étais en appartement. Ça nous aura quand même permis de réorganiser un peu le salon.

Il fallait dresser la table pour dix… ce qui est à peu près le maximum qu’il est possible d’accueillir dans la pièce. C’était aussi le nombre des convives prévus ce soir de fête. En effet, nous devions originalement, comme j’en avais parlé il y a quelques semaines, accueillir une bonne vingtaine de personnes membres de la famille d’Oyaté. Nous avions d’ailleurs commencé à cuisiner depuis presque un mois. La semaine dernière, toutefois, pour toutes sortes de raisons, certains d’entre eux ont commencé à se désister. J’avoue que c’est avec une certaine mesure de soulagement que j’ai accueilli la nouvelle; ils devaient rester trois jours. Finalement, sa mère est venue avec deux des enfants dont elle a la charge (un neveu et une nièce d’Oyaté). Ils sont restés deux jours. Je les adore, mais j’ai été heureux de retrouver la paix dans la masure après leur départ le 27. Le petit neveu a six ans et il carbure à l’énergie atomique.

Ce fut un souper de Noël fort sympathique, autour d’une dinde savoureuse et d’autres plats concoctés pour l’entourer. Le lendemain, elle s’est transformée en pâté en croûte, ce qui a permis d’accueillir d’autres membres de la famille qui résident en ville et qui n’ont pas pu venir le soir de Noël. Nous étions treize autour de la table (non, je ne suis pas superstitieux). Il a fallu dresser une petite table d’appoint pour les enfants.

Sympathique. J’ai fait beaucoup de cuisine… et de vaisselle.

Depuis, je lis, Oyaté regarde des films, nous mangeons des restes et nous nous promenons et, surtout, je dors. Ahhhhhh!

Publicités

12 commentaires sur « Nawel »

  1. C’est quand même beau un chat dans un sapin de Noël (ou de festival séculier de fin d’année civile 🙂

    Si je comprend bien, avec tout ce que tu avais cuisiné, tu auras de la bouffe jusqu’au carême?

  2. Ca me rappelle des trucs les chats dans le sapin ! La mienne, petite, avait méthodiquement fait tomber toutes les boules et s’était ensuite saussissonnée dans les guirlandes, un désastre…..

    Magnifique votre sapin, mais évidemment trop tentant ! J’ai adoré les photos d’Oyaté.

    Bon Noël à vous aussi !

  3. Nous sommes chanceux, la vieille panthere n’est plus en mesure de sauter dans le sapin.
    Et par chance, les petits siberiens n’ont pas choisi non plus de le ruiner. Cela ne veut pas dire qu’il ne se sont pas « donnés » sur d’autres choses !

    La vue de ce salon me manque…

  4. Ohhhh c’est trop mignon ces photos de chats dans le sapin 🙂 Extra! Contente que tout se soit bien passé de votre côté! Et je vous attends… pour bientôt?

  5. Alex, et votre présence dans ce salon aurait certes ajouté aux réjouissances. Vous y étiez par certaines décorations… que l’on peut très bien voir sur les photos des chats.
    Dr. CaSo, bon retour et on décide ça aujourd’hui.
    Zal, thanks for the visit. I had a great laugh at Fluffytails.

  6. Trop mimi tes décos vivantes dans l’arbre. Autrefois, mes deux chats se bataillaient le territoire du dessous de l’arbre. La jupe du sapin pour y roupiller était très convoitée.

  7. Fabulous Fabs, les miennes de décorations ont complètement démantelé l’installation que je prépare au bas de l’arbre. D’ailleurs, Monsieur N s’est amusé à grignoter la patte de l’un des moutons de ma crèche d’enfance; il va falloir que je lui en bricole une nouvelle. L’an prochain, je vais arroser le sapin de répulsif à minous avant de le décorer…

    Guillaume, merci de tes compliments et bons voeux. Que ton année ainsi que celle de Guillaume2 dépasse toutes vos attentes. Surtout, bon déménagement à Montréal!

    Olivier, merci. Et bonne année à toi! J’espère que la grosse boîte près de tes souliers était remplie de belles surprises!

    Boris, merci beaucoup! Et je ne peux que te souhaiter une année qui soit remplie de santé pour toi et pour les membres de ta famille.

Les commentaires sont fermés.