Frites de Saint-Sylvestre

Nous étions chez Dr. CaSo pour un souper de la veille du Jour de l’An. Comme les garde-mangers étaient plus remplis que les budgets (enfin, pour Oyaté et moi), nous avons apporté quelques plats (tourtière, pâté de dinde, dessert potentiel) et Dr CaSo, qui n’a tout de même pas sa pareille en cuisine, nous a offert de nous mitonner des frites incomparables. Elles le furent.

On a d’abord mis l’huile à chauffer dans la friteuse à 375°, puis on s’est attaqué aux patates… à l’aide d’une mandoline. Efficace… et périlleux!

Ces dents-là étaient très très acérées…

Une fois tranchées, on doit rincer les frites… bon. On a sauté cette étape, puis, l’huile bien chaude, on les a fait mijoter tout doucement, dix minutes.

C’est beau!

Une fois bien égouttées et salées, elles ont été mangées le temps de le dire…

Un délice. À se demander pourquoi, au mois d’octobre, nous avions plutôt pris la direction d’un douteux diner pour assouvir notre envie de frites…

Oyaté veut que l’on s’achète une friteuse. Ou bien que l’on visite Dr. CaSo plus souvent.

Publicités

5 commentaires sur « Frites de Saint-Sylvestre »

  1. dieudeschats, en fait on s’est un peu planté sur les températures de l’huile et les temps de cuisson, et en plus elles étaient très fines, ces frites, donc finalement, on a décidé de ne faire qu’une cuisson. Et c’était exquis 🙂 La prochaine fois, on essayera des frites un peu plus épaisse et là je ferai plus attention aux températures et on les fera cuire deux fois, promis 🙂

  2. Oh! J’ai oublié de mentionner la chose. Effectivement, on devrait normalement effectuer deux cuissons pour les frites, la première ayant surtout pour but de les enrober d’huile et de les cuire de l’intérieur, alors que la deuxième, à température plus élevée, leur donne leur croustillance extérieure. Cependant, comme nous avions fait des frites en julienne, elles étaient bel et bien cuites après 10 minutes.

Les commentaires sont fermés.