Panique à bord!

Dix-huit centimètres de blancheur nous sont tombés dessus pendant la fin de semaine. C’est la panique.

Décidément…

Relativisons quelque peu...

Vous auriez dû voir les rues ce matin. La rue Ross (pourtant la principale artère du centre-ville) n’a pas encore été déblayée. On comprend l’affection des Albertains pour les véhicules à quatre roues motrices. Ils préfèrent investir individuellement une fortune en véhicules (et en essence) plutôt que de payer collectivement les taxes municipales qui seraient nécessaires à un déneigement efficace, qui améliorerait de surcroît la sécurité automobile (et celle des piétons). Oh! J’oubliais… des rues bien déneigées, ça ne fait pas grand-chose comme status symbol.

Mais c’est beau, tout blanc, comme ça…

Publicités