C’est pas du gâteau!

En ce jeudi soir, Oyaté et moi nous sommes affairés… à préparer le dîner de samedi. En effet, dans son programme d’études, il y a de temps à autre des repas pot-luck, où chacun apporte une contribution. Dès le dernier (qui a eu lieu en janvier), il a été décidé que sa prochaine contribution (qui avait consisté en des reliefs de nos repas des Fêtes) serait un dessert. Il voulait des tartes. Il adore les tartes aux pommes. Comme c’est samedi, que nous partons demain soir (car ses cours commencent à 8 heures tapant le samedi matin), il ne restait plus que ce soir pour préparer la bouffe.

Cette tarte aux pommes est expressément destinée aux étudiant(e)s de son programme. Il s'agit là de l'abbréviation du titre de ce cours en anglais.

Il y a là trois types de tartes: des tartes aux pommes, aux bleuets et aux amélanches. J’ai déjà publié la recette des tartes aux amélanches que l’on peut voir ci-dessous.

Pour la tarte aux bleuets, j’ai suivi exactement la même recette pour la garniture après consultation de la recette de Jehane Benoît, qui était à peu près identique. Les deux fruits se ressemblent beaucoup; la différence principale étant le fait que les bleuets (un proche parent des myrtilles françaises) est plus sucré que l’amélanche.

Pour les tartes aux pommes, dont je suis enfin satisfait après plusieurs dizaines d’essai de recettes différentes, je me suis laissé inspiré en partie par la recette que j’ai apprise de ma mère et par une recette relevée récemment chez Dr. CaSo. Après avoir pelé et épépiné les pommes (merci Oyaté!) elles ont été coupées en fines tranches qui ont attendu sagement dans une eau citronnée que je sois prêt à m’en servir. J’ai pris un certain nombre de pommes pour en faire une compote en les faisant cuire à feu doux avec un peu de jus de pommes et en assaisonnant de muscade et d’un bâton de cannelle. Une fois la compote légèrement refroidie, je l’ai mêlée aux tranches de pommes égouttées, puis j’ai ajouté de la crème, de la muscade, de la cannelle et du piment de la Jamaïque (allspice en anglais). Après avoir bien mêlé le tout, cela s’est retrouvé au fond des abaisses… Nous avons goûté (voyez la tarte en haut à gauche sur la photo d’en-tête). C’était délicieux.

Créativité décoratrice d'Oyaté

Je sens qu’il va y avoir des étudiant(e)s d’un certain programme de formation de la capitale qui vont se régaler samedi…

Publicités

6 commentaires sur “C’est pas du gâteau!

  1. Bon… enfin… il y aurait toujours moyen d’envoyer la chose… mais la Belgique est quelque peu loin. Ça risquerait d’arriver en pièces détachées.

  2. Miam miam !
    Il faudra que l’on fasse se rencontrer nos recettes autour d’un repas, ou plus précisément celle de ma mère qu’elle tient de sa mère. Les desserts aux pommes, ça me rend gaga presque autant qu’une certaine Lady… 🙂

Vos commentaires sont toujours appréciés!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.