Gnocchi sympathiques au poulet citronné

C’était hier soir, au retour de la salle d’entraînement, après une journée et une semaine plutôt épuisantes. Oyaté avait décidé de mettre du poulet à dégeler et il avait avisé, dans la chambre froide, un paquet de gnocchi… puis il m’a demandé d’assembler les deux. Je me suis laissé inspirer par ce qu’il y avait dans le frigo.

Il y avait un gros paquet de champignons qui restaient de la préparation, la fin de semaine dernière, d’un bœuf à la bourguignonne (version modifiée de la recette que l’on trouve mais préparée avec un bouillon contenant moins de vin, parce que mon doux et tendre n’aime pas le gros rouge qui tache). J’ai donc tranché mes champignons fin fin fin, ainsi qu’un tiers de gros oignon rouge. J’ai fait suer les oignons dans l’huile, puis j’ai ajouté les champignons et un peu de cumin et fait cuire, jusqu’à ce que le tout soit bien doré et caramélisé. Puis j’ai réservé. Dans la même poêle, sans rincer, j’ai déposé la viande d’une dizaine de cuisses de poulet que j’ai fait dorer, puis j’ai ajouté un filet de Bovril au poulet, une cuillerée à thé (5 ml, environ) de gingembre frais râpé et le jus et le zeste d’un citron, ainsi que des herbes (si je me souviens, du thym, de l’estragon et de la coriandre. Une fois la viande bien cuite, j’ai remis le mélange de champignons et d’oignons.

Pendant ce temps, il y avait une grande marmite d’eau où cuisaient les gnocchi (on sait qu’ils sont cuits lorsqu’ils flottent). J’avais bien coordonné la chose et les pâtes étaient prêtes exactement au moment où la viande était cuite. Donc, j’ai égoutté les gnocchi et je les ai rajouté au mélange de poulet. J’ai touillé le tout (en fait, Oyaté a touillé le tout), ajoutant sel et poivre, jusqu’à ce que les gnocchi commencent à dorer légèrement.

Le tout fut servi chaud et généreusement saupoudré de parmesan fraîchement râpé. C’était un petit délice… bien qu’Oyaté affirme qu’il y manquait quelque chose: du bacon. On  a soupé en regardant le très drôle (et touchant) Flawless.

Publicités

2 commentaires sur « Gnocchi sympathiques au poulet citronné »

  1. Je retiens la recette du poulet. Il reste justement du gingembre inutilisé et j’adore le citron. Une bonne idée, merci.

Les commentaires sont fermés.