Des petits airs de printemps

Hier après-midi, j’avais une réunion au centre-ville. Comme il faisait bon, je suis rentré à pied. Et on pouvait sentir que, même si les bourgeons sont encore bien loin d’éclater, le printemps commence à vraiment affirmer sa présence.

D’ailleurs, ça se goûte. L’eau du robinet a pris un goût exécrable suite à l’ajout printanier de produits de traitement qui compensent le surplus de particules en suspension dans l’eau de fonte.

Publicités