Vendredi Saint

Je suis très religieux… ouain… Enfin… Voici notre brunch en ce Vendredi Saint. J’aime mes œufs brouillés, mais surtout pas avec du lait ou trop cuits. Et notre pain a subi je ne sais quel traumatisme en transit qui l’a fait entrer avec difficulté dans le grille-pain.

Au menu de ce soir: Chicken on the Way. Nous devions aller en pèlerinage à Saskatchewan River Crossing, mais une céphalée du diable (enfin, appelons-la par ce qu’elle est: une migraine) m’en a empêché ce matin. Nous nous contenterons donc de Calgary pour une excursion hors Red Deer.

La neige n’est pas encore toute fondue… mais le printemps s’en vient: la ciboulette commence à reverdir! Faudra nettoyer les plates-bandes durant la fin de semaine.

Publicités

8 commentaires sur « Vendredi Saint »

  1. Recette appétissante !
    NELSON qui voit ton BLOG en direct , a remarqué que tu publies ton oeil droit et non plus ton oeil gauche …. !
    Ceci m’avait échappé ;-D
    Serais tu passé à Droite en Politique ….. ? Niac , niac , niac …..:D

  2. Ah… sur Blogger, c’était l’oeil gauche et sur WordPress l’oeil droit. Je ne me souviens plus pourquoi (je crois que c’était une question de graphisme ou de cadrage). Non… toujours très à gauche: baconophages du monde entier, unissez-vous!

  3. J’approuve le BACON, en tout temps!

    Pour ce qui est de tes œufs, tu les brouilles à la française, en les cuisant à basse température, ou les scrambles à l’américaine (haute température)?

  4. Très appétissante ton assiette ! Du bacon grillé, je n’en mange pas très souvent, je devrais, car c’est très bon. Les oeufs brouillés (ou « scramblés » comme tu dis) je les aime comme toi : encore un peu baveux (on dit comme ça aussi en France).

    Et non, il ne s’agit pas de Jean-François, mais certainement d’un cousin à lui 😉

  5. En fait, je dis brouillés, personnellement; je précisais pour l’intérêt de Boris. Je fais aussi, parfois, comme il le dit ce qui revient à être une omelette à la française en les faisant cuire (complètement) à basse température, pour ensuite les replier sur une garniture.
    Je suis avec attention les péripéties de Jean-François… dans quelle friture finira-t-il?

  6. Je suis aussi du parti des scramblers baveux baconophages et je le revendique !
    Cependant il faudra un jour qu’on m’explique ce que gauche et droite signifie, car depuis 40 ans que je traîne en France, je n’ai pas encore vu la différence.

    Je n’ai pu m’empêcher d’imaginer Boris en best pigeon shooer in the world, ce qui m’a valu le best fou rire of the day en suivant le chicken on the way !

Les commentaires sont fermés.